-------

-------

-------

-------

---------

---------

----------

-----------

 

 

- Officiers et anciens élèves -

 

 

Luc-Marie BAYLE

(1914 - 2000)

 

 

 

Né le 30 janvier 1914 à Malo-les-Bains (Nord) - Décédé le 11 octobre 2000 à PARIS

Petit-fils de Charles Jessé et fils de Jacques François

 

Fils de marin, petit-fils de marin, son grand-père avait commandé l'escadre d'Extrême-Orient et notamment le croiseur Duguay-Trouin dépêché dans le Pacifique en 1896-1897 pour réprimer des soulèvements dans les îles de Raiatea et de Tahaa, sa famille le destine à la marine.

Il intègre à l'École navale en 1932 et navigue sur différents bâtiments

 

Sur la "JEANNE d'ARC" en 1934

Remerciements Gilbert Engelhardt

 

 

Effectue une campagne en Chine sur le Balny en 1935, embarque sur le Tamurg, puis pour l'Afrique.

Après un passage par l'école des fusiliers marins de Lorient,

 

Lorient

Extrait Ouest-France / 18 mars 1939

 

Peintre de la Marine en 1944

puis au Service Presse Information Marine à Paris, il accomplit deux missions vers la Terre Adélie sur le bâtiment polaire Commandant Charcot en 1948 puis 1949.

 

 



Dans la mission vers la Terre Adélie de 1948, le capitaine de frégate Max Henri Jacques Douguet (1903-1989) accepte dans son état-major le lieutenant de vaisseau Bayle à condition qu’il apprenne à se servir d’une caméra de cinéma. Il assure à bord les missions multiples de photographe, historiographe et peintre officiel. L’ECPAD détient un film de 25 minutes sur les missions vers la Terre Adélie de 1948 et 1949. Réalisation et montage : Luc-Marie Bayle. Outre la rédaction du journal de bord des deux premières expéditions, il signe un ouvrage relatant les mêmes événements sous le titre Le Voyage de la Nouvelle Incomprise. De 1960 à 1972, Bayle crée avec Hervé Baille une société d’édition (B & B). Après avoir dessiné le logo du mythique bateau Calypso, il réalise et conçoit en 1989 l'épée en cristal du commandant Cousteau pour son entrée à l'Académie française.

En 1954, Bayle réalise sur la Seine une grande maquette de porte-avions pour faire comprendre au public la complexité des équipements et de l’électronique

Il commande la Marine française en Polynésie de 1956 à 1958

Après une année au Service Historique, il est nommé directeur du musée de la Marine de 1972 à 1980. Il va créer le concept de « port-musée », en particulier dans la citadelle de Port-Louis, près de Lorient.

En 1975, il est élu à l’académie de Marine. Il s'intéresse tout particulièrement aux bateaux patrimoniaux comme la Duchesse Élisabeth, trois-mâts allemand attribué en dommage de guerre à la France, rapatrié à Brest en 1946, et rebaptisé Duchesse Anne. Après avoir servi à la Marine nationale, ce voilier sombre dans l'abandon. Après un premier projet de restauration lié à la création du musée de Port-Louis, Luc Marie Bayle lance en février 1979 un nouvel un appel à l'aide en faveur de la Duchesse Anne, son état devenant critique. L'avenir du navire paraît incertain, et son envoi à la ferraille ne fait pratiquement plus de doute. C'est finalement Dunkerque (qui jouxte Malo-les-Bains, cité natale de Bayle) qui le récupérera en 1980/81 où il est depuis exposé et visitable.

Peintre officiel de la Marine nommé en 1944 il dessine et peint des aquarelles dès ses premiers embarquements, surtout en Chine où il développe son talent , mais également à Tahiti, Moorea, Bora Bora et Mangareva, ainsi que sur les îles moins fréquentées de Saint-Paul, Macquarie, les îles Kerguelen ou encore l'archipel des Balleny.



Vue de Hong – Kong aquarelle de 1936 de Luc-Marie Baye

 

Il avouait peu de maîtres : citons le père Renard, « vieil artiste à barbe fleurie, lavallière et chapeau noir à large bord, qui apprenait à dessiner des nus aux candidats à l'École des Beaux-Arts », l'Art Club, fréquenté épisodiquement lors de longues escales à Shangaï, et surtout Marie Herfeld , une ancienne élève de Paul Sérusier

À la Libération, en 1945, il se trouve affecté au ministère de la Marine et reçoit une commande de tapisserie pour le bar des officiers rue Royale.

Son œuvre est complétée par des tapisseries de chiffons cousus, des affiches et des dessins publicitaires. Il illustre également de nombreux livres.

Est décédé le 11 octobre 2000 à Paris,

 

Complément

 

Extrait Cols Bleus / 20 juin 1964

 

Extrait Cols Bleus / 15 janvier 1972
 

Décorations

Officier de la Légion d'honneur,
Officier du Mérite maritime,
Officier des Palmes académiques

 

Cliquez sur l'image pour agrandir

 

 

Cliquez sur l'image pour agrandir

 

 

Remerciements Dominique Duriez

 

 

Spécial Cols Bleus

       

Extrait cols Bleus / 29 janvier 2000

Remerciements Dominique Duriez

 

 


Bibliographie :

Luc-Marie Bayle, Chemin de Croix, Paris : Éd. Lahure, 1943
Luc-Marie Bayle, en coll. avec Pierre Dubard, Le Charcot et la Terre Adélie, Paris : France-Empire, 1951
Luc-Marie Bayle, Le Voyage de la Nouvelle-Incomprise, Paris : Éd. Ozanne, 1953
Luc-Marie Bayle, Les corvettes FNFL, Paris : Service historique de la marine, 1966
Luc-Marie Bayle, en coll. avec Hervé Cras, La Marine en bois, Paris : Fayard, 1978
Luc-Marie Bayle, Mathurin Méheut, Rennes : Éd. Ouest-France, 1984

 

 

 

 



 

Remerciements Bernard Dulou

Remerciements André Coutard

 

 

Retour Officiers et anciens élèves

 

     

 

La reproduction pour un usage privé est autorisée. Toute diffusion est soumise à l'autorisation du webmestre, créateur et propriétaire de ce site, voir mentions légales

http://lalandelle.free.fr    http://tcd.bpc.free.fr   http://cvjcrouxel.free.fr   http://www.gitesclossaintjouin.com    http://staffie.tribu.griola.free.fr

 

 

   visiteurs depuis la création de ce site internet en mars 2010