-------

-------

-------

-------

---------

---------

----------

-----------

 

 

- Officiers et anciens élèves -

 


Henri Louis Honoré D'ESTIENNE D'ORVES

(1901 - 1941)

 

 

Né le 5 juin 1901 à VERRIERES le BUISSON (Essonne) - Décédé le 29 aout 1941

 

Fiche Mémorial

 

Reçu le 6 octobre 1921 à l’Ecole polytechnique, il entre dans la Marine le 31 juillet 1923.

 

 

Enseigne de vaisseau de 1re classe en décembre 1925, il embarque sur le cuirassé Provence puis est affecté à l’état major des forces navales d’Extrême-Orient sur le croiseur-cuirassé Jules Michelet en 1926.

Passé en 1928 sur le croiseur Thionville, breveté torpilleur, il embarque sur le croiseur Suffren en 1929.

Promu lieutenant de vaisseau en février 1930, aide de camp de l’amiral Robert lors de la conférence navale à Londres, il est affecté comme instructeur en 1931, sur le croiseur-école Jeanne d’Arc.

 

Extrait album campagne Jeanne D'Arc / 1931 - 1932

Remerciements Jean-Pierre Taillade

 

Extrait Album campagne Jeanne d'Arc / 1932 - 1933

Remerciements Jean Pierre Taillade

 

Secrétaire adjoint à l’Inspection générale de 1933 à 1936, breveté de l’Ecole de guerre navale et du Centre des hautes études navales en 1937, il est nommé sous-chef d’état-major de la 2e flottille de torpilleurs sur le contre-torpilleur Bison.

 

Légèrement blessé à la main lors de la collision avec le Georges Leygues (Presse) (Voir Commandant Perot)

 

Témoignage lors de la cérémonie de parrainage du second Georges Leygues par l'État-major et l'Equipage du premier (12 octobre 1977 à BREST):

"...le 7 février 1939, au cours d'une recherche de la Division des Croiseurs par la Flottille des Contre-torpilleurs, et je précise qu'à cette époque il n'existait pas de radar, le Georges Leygues, à 19h20, coupait le Bison en deux: ce fut fait proprement, il y avait un morceau d'un côté et un autre de l'autre, cependant que sur l'avant du Georges Leygues se trouvaient transportés un affut du Bison et sa cabine gonio; l'avant du Bison coulait rapidement, cependant que l'arrière, coupé au ras de la passerelle, flottait exactement dans ses lignes d'eau. Nous lui passâmes immédiatement la remorque, qui cassa plusieurs fois, et je me rappelle qu'à 4 heures, au terme de mon quart, nous avions empêché le BISON d'aller s'échouer sur les Glénans."

Officier fusilier du Georges Leygues arma un canot et sauva 12 hommes du Bison, dont le dernier en le tirant par les cheveux; à la suite de cette affaire, il reçut la Médaille de Sauvetage.

 

le Bison au petit jour

 

les équipements du Bison transférés sur le Georges Leygues

 

Le Georges Leygues après la collision

Remerciements Marc Vauterin

 

Chef d’état-major de la 2e flottille sur le torpilleur Cyclone en juin 1939, officier d’ordonnance de l’amiral Godfroy sur le croiseur Duquesne à la force X au printemps de 1940, il rallie Londres et les Forces Navales Françaises Libres en septembre 1940 et est promu capitaine de corvette en octobre.

 

Honoré d'Estienne d'Orves, à Londres à l'automne 1940.

Photographie extraite de © Montety (Etienne de), Honoré d'Estienne d'Orves. Un héros français, Perrin, 2001, DR

 

Affecté au 2e bureau de l’état-major à Londres, il est chargé de missions de renseignement.

Le 22 décembre 1940, il débarque aux environs de la pointe du Raz, à Plogoff, d’un bateau de pêche, la Marie-Louise, et commence, sous le nom de Chateauvieux, à organiser des réseaux de renseignement et de résistance.

Il effectue plusieurs voyages à Paris et à Lorient pour recueillir des informations sur les mouvements des navires allemands.

Trahi par un membre de son équipe, le jeune radio alsacien « Marty », de son vrai nom Alfred Gressler, il est arrêté le 20 janvier 1941 avec plusieurs des membres de son réseau, condamné à mort par un tribunal allemand le 23 mai, et incarcéré à Brest, Berlin, à Paris rue du Cherche Midi, puis à Fresnes dans l’attente de son exécution.

 

Aout 1941

 

Les interventions de l’amiral Darlan allaient obtenir sa grâce lorsque l’assassinat, à Paris, le 21 août 1941, d’un officier de marine allemand par un militant communiste, provoque son exécution au Mont-Valérien, le 29 août ainsi que celle de ses codétenus, Maurice Barlier et Yann Doornick.

 

Source web

 

 

Honoré d'Estienne d'Orves a été inhumé à Verrières le Buisson

Il avait été promu capitaine de frégate au mois d’avril et sera fait compagnon de la Libération à titre posthume.

 

Autres informations / Ordre de la Libération

Autres informations / Documents - Netmarine

 

 

 

Jusqu'au matin de son exécution, d'Estienne d'Orves conserve une photographie de son épouse et de ses cinq enfants, prise à Quimper en juin 1941. Au verso, il écrit ces lignes :

À mes enfants chéris, je rends cette photographie qui m'a rendu heureux pendant tout ce mois d'août 1941, et qui les a unis, pour ma plus grande joie, en face de moi.

29/8/41

Papa.

 

Eliane de Lorgeril, épouse du Lieutenant de Vaisseau Honoré d'Estienne d'Orves, est décédée dans sa 98ème année en janvier 2007.

 

 

 

Dossier Légion d'Honneur / Lien web

 

 

Vidéo et biographie / Honoré D'estienne D'Orves & le Réseau Nemrod

Lien web

 

 

Cimetière de Verrières-le-Buisson

 

 


La ville d'EVENOS a été ville marraine de l’aviso escorteur d’Estienne d’Orves jusqu’à son désarmement.

 

 

Pour le 70ème anniversaire de la disparition d’Honoré d’Estienne d’Orves, Une cérémonie s'est déroulée le dimanche 28 août 2011 en présence de nombreux membres de la famille et d’élus locaux.

Lien web / Mairie d'Evenos

 

En savoir plus sur l'aviso D'Estienne d'Orves / Lien web

 

Fiche sur site Compagnon de la Libération / Lien web

 

En savoir plus / Lien web

 

Article presse du 29 août 2015 / Lien web

 

 

Extrait Cols Bleus / 10 mars 1073

 

 

 

En savoir plus : PDF 1 / Lien web  et PDF 2 / Lien web

 

 

   

Cliquez sur l'image pour agrandir

Extrait Cols Bleus / 14-21 avril 2014

Remerciements Dominique Duriez

 

 

 

 

Extrait Cols Bleus / 1er août 1964

 

 

 

 

 

 

Un groupe de Scouts marins (Scouts de France) porte son nom

Lien web


 

Sources : SHD/DM Vincennes : CC7 4e moderne 910 / 7 276 GG² : Papiers administratifs, de fonction, journaux de campagne, albums photographiques de campagne, correspondance privée. Dates extrêmes 1951 Instrument de recherche : Répertoire numérique détaillé par C. Vich, 2004, 11 p. Communicabilité réservée Bénouville (Pierre de), La vie exemplaire d’Estienne d’Orves, Paris, Plon, 1950 (12°2064). Honoré d’Estienne d’Orves (Rose et Philippe), Honoré d’Estienne d’Orves, pionnier de la résistance, Paris, éditions France-Empire, 1985 (8°564 et 8° 9504). Marie (André), Un paladin de la liberté : le commandant Honoré d’Estienne d’Orves, Toulouse, Apostolat de la prière, 1952 (12°2215). Montéty (Etienne de), Honoré d’Estienne d’Orves, un héros français, Paris, éditions de la Loupe, 2002 (8° 11157).

Remerciements André Coutard

Remerciements Bernard Dulou

Remerciements à Gilles Jogerst / Généamar pour ses recherches et la mise à disposition de ses données

http://pages14-18.mesdiscussions.net/pages1418/Forum-Pages-d-Histoire-aviation-marine/marine-1914-1918/liste_sujet-1.htm

 


 

Retour Officiers et anciens élèves

 

     

 

La reproduction pour un usage privé est autorisée. Toute diffusion est soumise à l'autorisation du webmestre, créateur et propriétaire de ce site, voir mentions légales

http://lalandelle.free.fr    http://tcd.bpc.free.fr   http://cvjcrouxel.free.fr   http://www.gitesclossaintjouin.com    http://staffie.tribu.griola.free.fr

 

 

   visiteurs depuis la création de ce site internet en mars 2010