-------

-------

-------

-------

---------

---------

----------

-----------

 

 

- Officiers et anciens élèves -

 

 

Henri Etienne BRETONNET

(1864 - 1899)

 

Source web

Ministère de la Culture (France) - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine - diffusion RMN

 

 

Né le 2 mars 1864 à MÉZIÈRES-sur-SEINE (Yvelines) - Tué le 17 juillet 1899 à TOG BAO, TCHAD.

 

Fiche Mémorial


Entre dans la Marine en 1882

Aspirant le 5 octobre 1885, port CHERBOURG.

Au 1er janvier 1886, sur le cuirassé "SUFFREN", Escadre d'évolutions (Cdt Antoine FORGET).

Enseigne de vaisseau le 5 octobre 1887.

Au 1er janvier 1892, sur la frégate à voiles "MINERVE", Ponton-hôpital, Station locale du CONGO français (Cdt Dominique COURMES).

Attiré par l’Afrique, parmi ses missions importantes est la participation en 1892 à la seconde mission du lieutenant de vaisseau Louis Mizon. Il y commande un petit vapeur sur le bas fleuve Niger.

Au 1er janvier 1894, détaché aux Colonies, en service au BÉNIN.

Lieutenant de vaisseau le 27 janvier 1894, il est sous les ordres du commandant Monteil et il explore le Haut Dahomey, avec le lieutenant Salomon Braun.

Au 1er janvier 1896, en service au DAHOMEY, il reçoit le commandement d'une expédition destinée à établir la domination française sur les parties navigables de la rivière Niger , dans l'actuel Nigeria . Mais ses plans sont contrés par les Anglais qui estiment avoir des droits sur la région.

Au 1er janvier 1897, en congé sans solde et Hors cadre, en mission au DAHOMEY.

Chevalier de la Légion d'Honneur le 2 janvier 1898.

En 1898, le 10 Octobre Bretonnet quitté la France, avec son second, le lieutenant Braun Salomon avec mission de soutenir Emile Gentil qui a atteint le lac Tchad l’année d’avant.

Au 1er janvier 1899, Administrateur des colonies.

Dans la région du Chari, le 15 Juin 1899, Bretonnet atteint le poste français de Kouno, au bord du fleuve, ayant à lui 500 tirailleurs, deux officiers et trois canons.

Le 8 Juillet il écrit à Emile Gentil qu'il n'avait pas confiance, les rumeurs annonçaient que les troupes du sultan Rabih et lui en personne marchaient sur Kouno. Il demandait à Gentil de lui envoyer le capitaine Julien avec sa compagnie, forte de 130 hommes.

La lettre arrive dans les mains Gentil mais il était déjà trop tard; Rabih était en marche sur Kouno à la tête de 2.700 hommes armés de fusils et 10.000 auxiliaires. L'ennemi approchant, le LV Bretonnet évacu Kouno et se retranche avec sa colonne dans des collines rocheuses proches du village de Togbao.

Le 17 Juillet a eu lieu la bataille contre les forces de Rabih. Après des combats qui durent toute la journée, au soir Bretonnet, Braun et ses hommes sont massacrés, sauf trois blessés sénégalais fait prisonniers. Un de ceux-ci s’échappe et informé le 16 août Emile Gentil de la mort de Bretonnet.

Depuis son corps repose dans l’ancien petit cimetière militaire de la ville de Sarh (Tchad), ex. Fort-Archambault.

Il est fait chevalier de la Légion d'Honneur en 1898.

Dans les rochers granitiques de Togbao une petite pyramide de pierre rappelle le lieu du sacrifice du LV Bretonnet

 

 

 

Le massacre de la mission Bretonnet


 

 

Dossier Légion d'Honneur / Lien web

 

 

Remerciements à Gilles Jogerst / Généamar pour ses recherches et la mise à disposition de ses données

http://pages14-18.mesdiscussions.net/pages1418/Forum-Pages-d-Histoire-aviation-marine/marine-1914-1918/liste_sujet-1.htm

 

 

Retour Officiers et anciens élèves

 

     

http://www.serpent-a-lunettes.com  -  http://www.nommo.fr

La reproduction pour un usage privé est autorisée. Toute diffusion est soumise à l'autorisation du webmestre, créateur et propriétaire de ce site, voir mentions légales !

http://lalandelle.free.fr    http://tcd.bpc.free.fr   http://cvjcrouxel.free.fr   http://staffie.tribu.griola.free.fr  http://tcdorage.free.fr       

 

   visiteurs depuis la création de ce site internet en mars 2010 - MERCI à TOUS !