-------

-------

-------

-------

---------

---------

----------

-----------

 

 

- Biographie de Fusiliers marins et Commandos -

 

 

 

 

André Georges FOLIOT

 

 

 

Archives famille Foliot - Remerciements Gérard Montaroux

 

 

 

Badge N° 76

 

 

 

Extrait revue "Uniformes " n°271 du mois de mai juin 2010. Remerciements JP Hélias

 

 

 

Né le 24 février 1922 à MONTPELLIER de MEDILLAN (Charente maritime)

 

Décédé le 16 décembre 1978 à ISSOUDUN (Indre)

 

Inhumé au cimetière de la ville (carré 31 tombe 139).

 

 

Matricule  10525FN41

 

 

S’engage dans la France Libre en Juillet 1941.

 

 

 

Archives famille Foliot - Remerciements Gérard Montaroux

 

 

 

Affecté au 1er B.F.M puis dans la marine du Levant.

 

 

 

 

1er BFM à Beyrouth en septembre 1941 / Archives famille Foliot

 

Remerciements Gérard Montaroux

 

 

Volontaire pour les Commandos.

 

 

 

17 juillet 1943 / Ecosse

 

 

 

 

Le 6 Juin 1944, prend part au débarquement sur la plage de Colleville-sur-Orne (Colleville-Montgomery) (14)

 

 

 

Légende faite par le commando Guezennec

 

 

 

 

Libère Ouistreham, le passage de l’Orne (Pégasus Bridge), Amfreville, Bavent et son bois, le passage de la Dive et l’Epine.

 

Le 1er Novembre 1944, débarque à Flessingue, sur l’île de Walcheren (PB).

 

 

 

Remerciements Julien Bessou

 

 

 

Remerciements Julien Bessou

 

 

 

  

 

 

 

Extrait de la photo prise par Guy Vourc'h , à Flessingue

 

 

Archive / Musée Fusiliers Marins / Fonds Guy Vourc'h

 

 

 

 

8 février 1945 / Colijsnplaat - Troop 5

 

Remerciements légende / JP Hélias

 

 

 

 

 

Jean Moal, en haut, à gauche

En haut à droite, Léon Madec (14505FN43 Badge n°52)

Au milieu, en haut, André Foliot

 

 

 

Extrait de la photo prise par Guy Vourc'h , à Standbeeld , vers Koopmanshaven, Flessingue

 

 

Archive / Musée Fusiliers Marins / Fonds Guy Vourc'h

 

 

 

 

Croix de guerre avec étoile de bronze

 

 

Sur les Champs Elysées / N°9
 

 

 

 

En Hollande

 

 

1 Folliot -  2 Caillé - 3 Bascoulergue - 4 Le Bris - 5 Boulanger - 6 Klopfenstein - 7 Rossey - 8 Jung - 9 ? - 10 Nicot  -11 Andriot - 12 Amaury - 13 Bouchard - 14 Grispin - 15 Yves Vourc'h - 16 Laffont - 17 Fougère - 18 Le Rigoleur  -

19 Messanot - 20 Ballaro

 

 

Remerciements légende / JP Hélias et photo / Galea

 

 

 

 

 

 

Archives famille Foliot - Remerciements Gérard Montaroux

 

 

 

 

Archives famille Foliot - Remerciements Gérard Montaroux

 

 

 

 A sa démobilisation le 19 novembre 1945

 

Il retourna à la vie civile et le 21 mai 1954, il signe un nouvel engagement de trois ans en qualité de Caporal-chef, à la B.A 109 de Tours

 

Rejoint le Corps Expéditionnaire Français en Extrême-Orient.

 

Il gagne Saïgon, sur le paquebot « Cambodge » et ensuite la Base aérienne tactique 192 de Bien Hoa, en février 1956.

 

Le retrait des troupes françaises d’Indochine en août 1956 met fin à son séjour et il sera démobilisé le 21 mai 1957.

 

 

 

Article Presse

 

 

Repose au cimetière d'Issoudun, carré 31.

 

 

Sa tombe dans le cimetière d'Issoudun ne porte aucune mention de ses faits d'armes. Pourtant, André-Georges Foliot fut bien l'un des héros du 6 juin 1944, en Normandie. Son nom figure d'ailleurs parmi les 177 gravés sur le monument de Ouistreham en forme de flamme, dédié aux commandos français du bataillon Kieffer.

Né en 1922 en Charente-Maritime, celui qu'on appelait communément « Dédé Foliot » était venu à Issoudun quelques années après la guerre d'Indochine à laquelle il prit part. Il y est décédé en décembre 1978 et repose désormais dans le carré 31 du cimetière de la ville. Avec ses amis et collègues, il évoquait de temps en temps son passé militaire. Notamment cet épisode historique du 6 juin 1944 qui l'avait profondément marqué (lire ci-dessous).

Dans le corps d'élite des commandos

Formé aux apprentis de la Marine, à Rochefort, en juillet 1941, il a commencé par s'engager dans la France libre au Liban avant de se porter volontaire, en 1942, pour rejoindre les commandos en Angleterre. « Il a été parmi les premiers intégrés au commando Kieffer qui venait d'être formé », raconte Robert Gaudinat, historien des Amis du Vieil Issoudun, qui a connu « Dédé Foliot » dans l'entreprise de Michel Guyard, où l'ancien soldat lui a appris à souder.


Comme les autres fusiliers marins, il subit une formation rude au camp d'Achnacarry, en Écosse. « Les instructeurs n'étaient pas tendres avec eux. Seuls les meilleurs restaient », poursuit Robert Gaudinat. De fait, la formation est conçue pour tester les capacités physiques et l'opiniâtreté des futurs commandos. Elle permet de « faire le tri » au sein des compagnies, pour ne garder que les hommes les plus aptes à constituer un corps d'élite.


André Foliot en fait partie. A l'issue du stage, il obtient le badge 76.


A partir de 1943, il est sollicité avec les autres commandos français pour participer à des raids de sondage dans le pays occupé. Leur mission : faire des repérages et des prélèvements auprès du système de défense allemand.


Arrive enfin le 6 juin 1944. Ils sont 177 Français à débarquer sous les ordres du capitaine de corvette Philippe Kieffer. André Foliot fait partie du commando britannique numéro 4 qui s'est vu affecter le secteur de Sword Beach (l'une des cinq plages du débarquement, qui s'étend sur 8 km, entre Ouistreham et Saint-Aubin-sur-Mer).


A 7 h 55, le commando 4 débarque ainsi sur la plage de Colleville-Montgomery (Calvados). Le caporal André Foliot se trouve dans la Troop 8, placée sous les ordres du lieutenant Alex Lofi. Il sera ainsi l'un des héros de la Libération de Ouistreham avant de rejoindre les troupes anglaises, l'après-midi du 6 juin, à Pegasus Bridge (passage de l'Orne). « Il sera envoyé en repos en Angleterre, en août 1944, puis participera en Hollande à la libération de la ville Flessingue, sur l'île de Walcheren, en novembre 1944. Le 26 mai 1945, il a défilé sur les Champs-Elysées. »


Au cours de la bataille de Normandie, 17 commandos ont trouvé la mort. Sur les 177 hommes français du bataillon débarqués, seuls 24 ont terminé la campagne sans avoir été blessés. Le héros Foliot est de ceux-là.

   

 

Source web

 

 

 

 

Source Facebook / Commando marine

 

 

 

Archives famille Foliot - Remerciements Gérard Montaroux

 

 

 

Archives famille Foliot - Remerciements Gérard Montaroux

 

 

 

Archives famille Foliot - Remerciements Gérard Montaroux

 

 

 

 

Archives famille Foliot - Remerciements Gérard Montaroux

 

 

 

 

 

Archives famille Foliot - Remerciements Gérard Montaroux

 

 

 

 

Archives famille Foliot - Remerciements Gérard Montaroux

 

 

 

Archives famille Foliot - Remerciements Gérard Montaroux

 

 

 

Retour Base de données / 177 commandos Kieffer

 

 

     

http://www.serpent-a-lunettes.com  -  http://www.nommo.fr

La reproduction pour un usage privé est autorisée. Toute diffusion est soumise à l'autorisation du webmestre, créateur et propriétaire de ce site, voir mentions légales !

http://lalandelle.free.fr    http://tcd.bpc.free.fr   http://cvjcrouxel.free.fr   http://staffie.tribu.griola.free.fr  http://tcdorage.free.fr