-------

-------

-------

-------

---------

---------

----------

-----------

 

 

- Officiers et anciens élèves  -

 

 

Louis Hyppolite VIOLETTE

(1869 - 1950)

 

 

 

Né le 1er mai 1869 à BESANCON (Doubs) - Décède le 13 avril 1950.

Obsèques le 15 avril 1950 à LONGEAULT (Côte d'or)

Père de Jean Robert

 

Il entre à l’Ecole navale en 1886.

 

© France 3 Bourgogne / Archives Municipales de la Ville de Dijon

 

De 1889 à 1891, il fait campagne dans le Pacifique à bord de l’aviso Vire de la station locale de Tahiti.

Enseigne de vaisseau et officier des montres et manœuvres, il travaille pour mettre au point un appareil de vision périscopique que la commission des sous-marins décidera, en mai 1899, d’appeler « lunette Violette ».

De 1892 à 1901, Violette est en Méditerranée, à bord successivement du garde- côte le Terrible, du sous-marin Gustave Zedé, puis du croiseur Latouche Tréville. Il est affecté à la défense mobile d’Algérie, de Toulon puis de Tunisie, et devient sous-directeur du port de Bizerte.

Il est alors lieutenant de vaisseau. 

En 1901, il est nommé officier d’ordonnance du ministre de la guerre, le général Louis André.

De 1903 à 1904, il commande le contre torpilleur Epieu, de l’escadre de la Méditerranée.

De 1904 à 1905, il est élève à l’Ecole supérieure de Marine à Paris, puis occupe successivement les postes suivants : officier de quart chargé des montres et mousqueteries sur le garde-côte Requin, commandant du remorqueur le Goliath, commandant du contre torpilleur Flamberge de l’escadre du Nord, adjoint au commandant du sous-marin Travailleur chargé de l’artillerie et de la mousqueterie du cuirassé Patrie, du cuirassé Saint-Louis, du croiseur Suffren, et du cuirassé Vérité.

 

Illustration - 24 mai 1913

"Avec l'aimable autorisation des Éditions Marius Bar - Toulon"

© Photo Marius Bar    http://www.mariusbar-photo.com

 

En juillet 1914, le président Poincaré va rencontrer le tsar Nicolas II à St Petersbourg et le capitaine de frégate Violette est nommé chef d’état major de l’escorte présidentielle. Au cours de l’expédition des Dardanelles, Violette est sous-chef d’état major sur le cuirassé Paris, puis chargé de mission, le 15 avril 1915, pour le ravitaillement du Monténégro.

En mai 1915, le sous-marin allemand U 21 pénètre en Méditerranée. Violette est alors chef d’escadrille de chalutiers et successivement commandant du croiseur auxiliaire Golo II, du paquebot Verdon, du paquebot patrouilleur Corse et du chalutier Provence IV.

 

Extrait L'Express du Midi /15 juin 1915

 

 

En 1916, il est promu capitaine de vaisseau et nommé chef de division des patrouilles de la Méditerranée orientale.

Le 6 décembre 1917 il est nommé adjoint au directeur général de la guerre sous-marine l’amiral Salaün.

Après la guerre, en janvier 1919 il devient le plus jeune contre-amiral de France.

 

 

 

 

Extrait Ouest-France / 6 juin 1919

 

De 1919 à 1921, il commande la 2e division de la 1re escadre en Méditerranée sur le cuirassé d’escadre Lorraine.

L’amiral poursuit ses travaux, il envoie à l’Institut d’optique un Mémento pour le calcul des instruments d’optique de haute précision.

De 1921 à 1923, il est chef d’état major du commandant en chef des frontières maritimes du sud de la France, et préfet maritime de Rochefort de 1923 à 1924.

En septembre 1923, il accède au grade de vice-amiral.

 

 

De 1924 à 1925, il est chef du cabinet militaire du ministre de la Marine, puis commandant en chef de l’escadre de la Méditerranée, de 1925 à 1928, pavillon sur le cuirassé Bretagne.

 

 

 

Extrait Ouest-France / 24 février 1927

 

 

Extrait Ouest-France / 21 septembre 1927

 

 

Chef d'état-major général de la marine, du 1er janvier 1928 au 16 février 1931.

 

Extrait Ouest-France / 20 février 1928

 

Extrait Ouest-France / 1er mai 1931

 

Atteint par la limite d'âge, il est versé dans le deuxième section, le 1er mai 1931, jour de son soixante-deuxième anniversaire

 

Extrait dossier Légion d'honneur

 

Chevalier de la Légion d'honneur, le 30 décembre 1901

Officier de la Légion d'honneur, le 18 septembre 1915

Commandeur de la Légion d'honneur, le 16 juin 1920

Grand officier de la Légion d'honneur, 10 juillet 1926

Grand croix de la Légion d'honneur, le 15 janvier 1930

 

Extrait Cols Bleus / 21 avril 1950

 


Sources complémentaires : SHD/DM Vincennes : CC7 4e moderne 1082/9 ; 5 MI 85-86 ; SS Ca 14 ; SS D ; Cote : 282 GG². Composition : Lettres de l’amiral Violette à son épouse et à son fils (1914-1919) ; papiers de carrière ; brochures ; iconographie. Dates extrêmes : 1902-1950 SS Gs ; SS Oc ; SS Po ; SS Ya 52, 85 ; SS Y 122, 386-387, 620-622.
Le Masson (Henri), Du Nautilus au Redoutable, Paris, Presses de la Cité, 1969

 

 

 

Remerciements Bernard Dulou

Remerciements André Coutard

Remerciements André Delambily

Remerciements à Gilles Jogerst / Généamar pour ses recherches et la mise à disposition de ses données

http://pages14-18.mesdiscussions.net/pages1418/Forum-Pages-d-Histoire-aviation-marine/marine-1914-1918/liste_sujet-1.htm


 

 

Retour Officiers et anciens élèves

 

     

 

La reproduction pour un usage privé est autorisée. Toute diffusion est soumise à l'autorisation du webmestre, créateur et propriétaire de ce site, voir mentions légales

http://lalandelle.free.fr    http://tcd.bpc.free.fr   http://cvjcrouxel.free.fr   http://www.gitesclossaintjouin.com    http://staffie.tribu.griola.free.fr

 

 

   visiteurs depuis la création de ce site internet en mars 2010