-------

-------

-------

-------

---------

---------

----------

-----------

 

 

- Commissaires de la Marine -

 


Pierre Jean Baptiste TOUSSAINT DE QUIEVRÉCOURT

(1854 - 1928)

 





Né le 8 août 1854 à SAINT PAUL (RÉUNION)  -  Décédé le 15 décembre 1928 à LORIENT (Morbihan)

Fils de Pierre Gabriel , avocat et de Marie Claire Dionat

Marié le 3 février 1884, BERGUES - Nord - NORD PAS DE CALAIS, avec Gabrielle Caroline BOSSEY

 

Entre dans la Marine le 1er novembre 1875 en qualité d'Elève-Commissaire,

Aide-Commissaire le 2 novembre 1877.

Au 1er janvier 1879, en résidence à la RÉUNION.

En 1881, en fonction à NOSSI-BÉ (Voir Auguste LEFÈVRE-DUBUA).

Sous-Commissaire le 22 décembre 1883.

Au 1er janvier 1885 en résidence à la RÉUNION.

Au 1er janvier 1886, en résidence à MADAGASCAR.

 

Opte pour le Corps de Contrôle des services administratifs de la Marine.

Inspecteur adjoint le 3 janvier 1888.

Chevalier de la Légion d'Honneur le 18 juillet 1892

En mars 1892, Inspecteur adjoint à INDRET, chargé de l'Inspection administrative du port de NANTES.

Contrôleur de 1ère classe le 18 mars 1896.

Au 1er janvier 1897, en résidence à PARIS, Secrétaire du Directeur de la comptabilité générale au Ministère de la Marine.

Aux 1er janvier 1899 & 1901, en résidence à PARIS, Secrétaire du Directeur de la comptabilité générale.

Officier de la Légion d'Honneur le 10 juillet 1901

Au 1er janvier 1902, port TOULON.

Au 1er janvier 1903, en résidence à TOULON, Service du Contrôle résident, Chef de la 2ème Section (constructions navales).

Contrôleur général de 2ème classe le 24 août 1908.

Le 4 septembre 1908, Chef du Contrôle résident du 4ème arrondissement maritime à ROCHEFORT. Idem au 1er janvier 1916.

Commandeur de la Légion d'Honneur le 11 octobre 1915

 

Au 1er janvier 1917, dans le cadre de réserve.

 

Il est bon de rappeler que sa fille fut l’héroïne des plus jolies anecdotes des Lettres françaises, quand un matin de 1905, au sortir du Grand Palais, un jeune homme s’attacha à ses pas. Celui-ci l’avait suivie, l’avait abordée. Ils s’étaient parlé. Elle était fiancée. L’amour était impossible. Quelques années plus tard, parut Le Grand Meaulnes, largement inspiré par cette rencontre. Alain Fournier adressa son livre à la jeune femme.., un livre que M. de Quièvrecourt lui ordonna de ne pas accepter. Ensuite tout rentra dans l’ordre. La jeune femme épousa un médecin de marine* et sa sœur un fils d’amiral : le commissaire Amelot.  (Extrait de l’ouvrage de André Fourès, page 60)

* Amédée Auguste Brochet (Amédée Brochet de Vaugrigneuse). Médecin en chef de la Marine. Né le 2 janvier 1882 - Paris (75) - 17e arrondissement. Décédé le 25 mars 1953 - Paris (75) - 5e arrondissement

 



 

Dossier Légion d'honneur / Lien web

 

 

Remerciements Bernard Dulou et André Fourès

Remerciements Stéphane Giran

Remerciements à Gilles Jogerst / Généamar pour ses recherches et la mise à disposition de ses données

http://pages14-18.mesdiscussions.net/pages1418/Forum-Pages-d-Histoire-aviation-marine/marine-1914-1918/liste_sujet-1.htm


 

Retour Commissaires

 

     

 

La reproduction pour un usage privé est autorisée. Toute diffusion est soumise à l'autorisation du webmestre, créateur et propriétaire de ce site, voir mentions légales

http://lalandelle.free.fr    http://tcd.bpc.free.fr   http://cvjcrouxel.free.fr   http://www.gitesclossaintjouin.com    http://staffie.tribu.griola.free.fr

 

 

   visiteurs depuis la création de ce site internet en mars 2010 - MERCI à TOUS !