- Officiers et anciens élèves -

 

 

Camille Papin TISSOT

(1868 - 1917)

 

  

Remerciements Photo de gauche / Jean Casabianca

 

 

Né le 15 octobre 1868 à BREST (Finistère) - Décédé le 2 octobre 1917 à ARCACHON (Aquitaine).

 

Fiche Mémorial 


Entre dans la Marine en 1884

Aspirant le 5 octobre 1887

Enseigne de vaisseau le 5 octobre 1889; port BREST.

Au 1er janvier 1892, sur le "BORDA", École navale en rade de BREST (Cdt Charles AUBRY de la NOË). Même affectation en 1894, 1896.

Lieutenant de vaisseau le 22 août 1896.

Au 1er janvier 1897, sur le "BORDA", École navale en rade de BREST (Octave de BERNARDIÈRES, Cdt). Même affectation en 1899, 1901, 1902, 1903, ... 1911...

Chevalier de la Légion d'honneur, le 30 décembre 1900

 

Extrait Armée et Marine / 5 janvier 1902

 

Officier de la Légion d'Honneur, le 31décembre 1908

Capitaine de frégate le 15 avril 1912.

Officier de l'instruction publique.

Au 1er janvier 1917, attaché au Laboratoire central de la Marine, Direction centrale de l'Artillerie navale.

Cet officier décède le 2 octobre 1917, de tuberculose pulmonaire et de la grippe.

 

Dossier Légion d'honneur / Lien web

 

Autres informations :

 

Pionnier de la Télégraphie sans fil

 

Camille Tissot est né à Brest le 15 octobre 1868. A l’age de 16 ans, il intègre l’Ecole navale en 1884. Plus intéressé par les sciences que par la navigation, il fait l’essentiel de sa carrière comme professeur sur le « Borda ». Il devient l’un des premiers à se livrer à l’étude de la télégraphie sans fil : ce qui fait de lui un précurseur en ce domaine. En 1898, il établit le contact radio entre l’île d’Ouessant et le continent, créant ainsi la première station TSF installée en France.

A la suite d’essais concluants en rade de Brest, il démontre la possibilité d’utiliser la TSF pour la transmission d’un signal horaire, dans le but de régler les chronomètres des bâtiments en mer. Camille Tissot saisit en 1908 le bureau des longitudes d’une proposition de création d’un service journalier horaires radiotélégraphiques depuis la Tour Eiffel, service qui fonctionne régulièrement à partir de 1910. A la fin de sa vie, il travail sur l’écoute des bruits microphoniques rayonnés dans la mer, parvenant à écouter et tracer les routes des sous-marins dans la rade de Bandol.

Les transmissions dans la marine de guerre doivent beaucoup à Camille Tissot qui est incontestablement un des inventeurs de la télégraphie sans fils (TSF)

 

Autres documents / Extrait Chasse-marée N°219

               

                      

Cliquez sur les images pour agrandir

 

 

Autres informations / Site web camille-tissot.fr

 

 

Remerciements Jean Casabianca

Remerciements à Gilles Jogerst / Généamar pour ses recherches et la mise à disposition de ses données

http://pages14-18.mesdiscussions.net/pages1418/Forum-Pages-d-Histoire-aviation-marine/marine-1914-1918/liste_sujet-1.htm

 

 

Retour Officiers et anciens élèves

 

 IMPORTANT  : Suite changement d'adresse, le lien sur les fiches biographiques vers la fiche individuelle du Mémorial AEN n'est plus valide

En attendant la correction informatique en cours de résolution, merci de passer par ce  Lien web

 

      

 Merci de faire une visite à ces partenaires qui contribuent par leur soutien à ce travail de "Passeur de Mémoire"

Remerciements

La reproduction pour un usage privé est autorisée. Toute diffusion est soumise à l'autorisation du webmaster, créateur et propriétaire de ce site, voir mentions légales

http://lalandelle.free.fr    http://tcd.bpc.free.fr   http://fuscomarine.free.fr   http://musee.fusco.lorient.free.fr/   http://cvjcrouxel.free.fr    http://nathalie.magnetiseur.free.fr