-------

-------

-------

-------

---------

---------

----------

-----------

 

 

- Officiers et anciens élèves -

 

 

Zéphirin Alexandre Antoine SCHWERER

(1862 - 1936)

 

Remerciements François Schwerer

 

 

Né le 9 février 1862 à Lorient (Morbihan) – Décédé le 2 novembre 1936 à Grand-Fougeray (Ille et Vilaine).

Fils d'Antoine Barthélemy (Major général de la Marine).

 

Entre dans la Marine en 1878

Aspirant de 2ème classe le 1er août 1880, de 1ère classe le 5 octobre 1881.

Il embraque sur la « RESOLUE », puis il fait campagne aux ANTILLES sur le « FLORE », Division volante et d’instruction.

Il passe sur le « MARENGO » et le « TRIDENT » en Escadre d’évolutions.

En mars 1883, sur le « CLORINDE », Station de TERRE-NEUVE.

Enseigne de vaisseau le 5 octobre 1883, port de LORIENT, il passe sur la corvette à roues « EUMENIDE ».

Au 1er janvier 1885, sur le croiseur « RIGAULT-DE-GENOUILLY », Escadre d’Extrême-Orient (Cdt Ernest RICHARD)

 

 

Au 1er janvier 1886, idem mais Division navale du Levant.

En janvier 1887, affecté sur l’« ALBATROS » avant de rejoindre le corps des Elèves Officiers aux Fusiliers Marins de LORIENT.

Lieutenant de vaisseau le 23 juin 1888.

En mars 1889, détaché à l’Observatoire de MONTSOURIS (Vice-amiral MOUCHEZ).

En 1890 sur le « LAPEROUSE », Station de TERRE-NEUVE. En 1891 sur « LA CLOCHETTERIE », mêmes eaux.

En avril 1892, sur le garde-côtes « FULMINANT ».

Professeur de navigation sur l’« IPHIGENIE » en août 1892. Idem au 1er janvier 1894 (Cdt Jules LEFEVRE).

12 juillet 1893 : Chevalier de la Légion d’Honneur.

En juillet 1895, sur le « DUBOURDIEU » pour une mission de recherches sur le magnétisme terrestre, il y écrit ses « Instructions théoriques et pratiques sur l’horizon gyroscopique dans le vide de M. le Contre-Amiral FLEURIAIS ». Division navale de l’Atlantique (Cdt Jean VALAT).

Publie dans la Revue Maritime et Coloniale une étude sur « La loi des tempêtes ».

En juin 1896, sur la « DRÔME » (Lt de vaisseau PONCELET), il est chargé des sondages préliminaires à la pose d’un câble transatlantique entre BOSTON et BREST.

En février 1897, Commandant l’« ARDENT », Station des côtes occidentales d’AFRIQUE

En janvier 1898, Commandant le transport « CARAVANE », Station de TERRE-NEUVE et d’ISLANDE.

Le 16 octobre 1899, Aide de camp à l’Etat-Major du Préfet maritime du 3ème arrondissement à LORIENT.

Le 9 avril 1900, Aide de camp du Préfet maritime du 5ème arrondissement maritime (Vice-Amiral de BEAUMONT) à TOULON.

 

Assis à droite, à gauche le vice amiral de Beaumont


 

Officier de l’Ordre du Cambodge.

Officier de l’Ordre de la Couronne d’Italie.

Officier de l’Ordre de Sainte-Anne (Russie).
 

Capitaine de frégate le 1er avril 1902.

Au 1er janvier 1903, Second sur le cuirassé « MARCEAU », en essais à TOULON (Cdt Octave Le CLERC).

En juillet 1903, sur le « MASSENA », aide de camp de l’amiral CAILLARD, Commandant l’Escadre du Nord. Prend part au débat sur la « Jeune Ecole » en publiant dans la Revue Maritime et Coloniale, « Le cuirassé n’a pas fait faillite ».

Le 10 octobre 1906, Commandant le « CASSINI » pour une mission dans la Baltique et les pays scandinaves.

 


 

Décoré par l’Amiral TOGO de l’Ordre du Soleil Levant.

Chevalier de l’Ordre du Mérite naval espagnol.

Commandeur de l’Ordre de Saint Olaf (Danemark).
 

Le 7 juin 1907, Membre du Comité technique de la Marine.

9 juillet 1907 Officier de la Légion d’Honneur.

Le 5 octobre 1908, professeur de tactique navale à l’Ecole Supérieure de la Guerre, puis conférencier à l’Ecole Supérieure de la Marine à PARIS (Cours sur les Marines étrangères).

 

Mars 1909, Chevalier de l’Ordre du Trésor Sacré (Japon).

 


 

Capitaine de vaisseau le 9 avril 1909.

Au 1er janvier 1911, (nomination du 1er novembre 1909), Commandant le cuirassé « JUSTICE », porte-pavillon du Contre-Amiral Jean GASCHARD, Commandant une division de la 1ère Escadre.

Après l’explosion du cuirassé « IENA » le 12 mars 1907 puis du cuirassé « LIBERTE » le 25 septembre 1911, il est membre de la Commission d’en quête constituée à la demande du Président PAINLEVE et rédige un « Rapport concernant les poudres de la Marine ».

Au 1er janvier 1912, port de LORIENT.

Mars 1912, commande l’Ecole d’application du tir à la mer sur le cuirassé « POTHUAU » (son fils fait partie de la promotion 1913).

 

Zéphirin Alexandre Antoine est le quatrième à partir de la gauche au deuxième rang à partir du bas

Son fils, Antoine Charles est le deuxième à partir de la droite au premier rang

 

Officier de l’Instruction Publique.

Sous-chef d’Etat-Major de la Marine, le 20 mai 1914 (aux côtés de l’Amiral PIVET).

6 août 1914, signe pour le compte de la France avec le Prince de BATEMBERG, le « Protocole des Conventions passées entre l’Amirauté Britannique et l’Etat-Major Général de la Marine Française » sur la répartition des responsabilités entre les deux marines pendant le conflit.

Le 4 mai 1915, Commandant Supérieur de la flottille des canonnières fluviales, puis, le 28 mai 1915, Comandant Supérieur des Batteries de canonnières fluviales ; il se distingue en Belgique et en Champagne (Cité à l’ordre de l’Armée).

 

 

 

L'Observatoire du Mont Sinaï est celui duquel était réglé les tirs des canonnières fluviales lors de la grande offensive de Champagne de 1915. Le choix du lieu avait été proposé au général de Langle de Cary. En fait, il y avait deux observatoires l'un aux Faux de Verzy et l'autre, sur des soubassements plus importants - et encore visibles aujourd'hui -, au Mont Sinaï. La photo a été prise par le Lieutenant de vaisseau Lecoq.

 

4 novembre 1915, Chef de cabinet du Ministre de la Marine, l’Amiral LACAZE

Contre-Amiral le 5 novembre 1915.

4 juin 1917, Commandant supérieur des patrouilles de l’Océan et de la Manche (protection des convois, lutte anti sous-marine ; installe son pavillon sur la « SOMME »).

 

 

10 juillet 1917 : Commandeur de la Légion d’Honneur

 

 

Vice-Amiral en juin 1918.

 


 

Croix de guerre avec citation à l’ordre de l’Armée navale en décembre 1918 : « Chef doué des plus belles qualités militaires. A fait preuve, pendant son commandement dans la conduite de la guerre contre les sous-marins, d’une ardeur, d’une énergie et d’une bravoure incomparables ».
 

En 1919, Membre du Conseil supérieur de la Marine, Inspecteur général du Personnel militaire de la Flotte.

10 juillet 1920 : Grand Officier de la Légion d’Honneur

Juillet 1921, Préfet maritime à BREST.

 

 

Juillet 1922 : Commandant en chef des frontières de l’Atlantique à LORIENT.

Il quitte le service actif en février 1924.

« Quand on n’a fait que son devoir dans ces graves circonstances, il est inutile d’en parler et aucun de ceux qui ont eu l’honneur d’exercer un commandement pendant la guerre n’est qualifié pour apprécier les services que personnellement il a pu rendre. Chacun de nous devrait même se dire que, bien des camarades, s’ils avaient été à notre place, auraient fait plus et mieux que nous » (Amiral Schwérer, 1933).

 

 

Extrait Ouest-France / 4 novembre 1936

 

 


 

 

Photos
 

 

Portrait au fusain réalisé par Georges LACAZE, frère de l'amiral

 

 

 

Date ?

Mission de Weizhou (île du Golfe du Tonkin, au sur de Behai)

dont l'église avait été construite par des missionnaires français entre 1876 et 1880

A. Schwerer avec le Père Ferrand et M. Masse

 

 

Portrait / Photo officielle

Remerciements François Schwerer

 

 

Complément

 

 

Remerciements Bernard Dulou

Remerciements photos, documents et compléments / François Schwerer

Remerciements à Gilles Jogerst / Généamar pour ses recherches et la mise à disposition de ses données

http://pages14-18.mesdiscussions.net/pages1418/Forum-Pages-d-Histoire-aviation-marine/marine-1914-1918/liste_sujet-1.htm

 

 

Retour Officiers et anciens élèves

 

     

http://www.serpent-a-lunettes.com  -  http://www.nommo.fr

La reproduction pour un usage privé est autorisée. Toute diffusion est soumise à l'autorisation du webmestre, créateur et propriétaire de ce site, voir mentions légales !

http://lalandelle.free.fr    http://tcd.bpc.free.fr   http://cvjcrouxel.free.fr   http://staffie.tribu.griola.free.fr  http://tcdorage.free.fr       

 

   visiteurs depuis la création de ce site internet en mars 2010 - MERCI à TOUS !