-------

-------

-------

-------

---------

---------

----------

-----------

 

 

- Officiers et anciens élèves -

 


Georges Louis ROSSIGNOL

(1870 - 1964)

 

 

Né le 5 mai 1870 à LOUVERNÉ (Mayenne) - Décédé le 11 juin 1964 à VERSAILLES

Fils de François Léon, commis chaufournier, et d’Adèle Augustine Ponceau.

Ses parents demeuraient à Vitré lorsqu’il est entré à l’école navale. Son frère Francis Arsène*, médecin mobilisé en 1914, a été nommé chevalier le 28 décembre 1918.

 

N’a pas été recensé en Mayenne.

Entré à l'Ecole navale le 1er octobre 1888

Aspirant de 1ère classe le 5 octobre 1891

Aspirant de quart sur le cuirassé Dévastation (escadre de la Méditerranée) en août 1892

Attaché à la mousqueterie et aux torpilles sur le même en juillet 1893

Enseigne de vaisseau le 1er décembre 1893 (port d’attache Toulon) ; chargé de la compagnie de débarquement sur le croiseur L’Hirondelle en Tunisie en septembre 1894, août 1895

Chargé de la timonerie sur le croiseur Coëtlogon (escadre du Nord) en septembre 1896

Officier en second sur le torpilleur de haute mer Sarrazin (escadre de la Méditerranée), au 1er janvier 1897, en août 1897, août 1898, juillet 1899

Officier en second sur le torpilleur 178 de la défense mobile de la Corse en mars 1900

Lieutenant de vaisseau le 23 janvier 1901

Officier en second sur le torpilleur Cuny (défense mobile de la Corse) en mars 1901

Officier de manœuvre sur le croiseur Isly en station à Terre-neuve en août 1901

Commandant un torpilleur de la défense mobile du 3e arrondissement maritime (Lorient) le 15 novembre 1901, septembre 1902

Membre adjoint de la commission d’expériences d’artillerie de Gâvres le 15 février 1903

Stagiaire sur le vaisseau école La Couronne à Toulon (école de canonnage et de timonerie) en juin 1904

Commandant une escouade d’apprentis canonniers sur le même en juin 1905

Officier canonnier sur le croiseur Jurieu de la Gravière (port de Lorient) en août 1906, février 1907

A l’état-major du 5e arrondissement (Toulon) en juillet 1907

Officier canonnier à bord du cuirassé Saint-Louis (escadre de la Méditerranée) en juillet 1908, juillet 1909

Stagiaire à l’école supérieure de la marine en octobre 1910

Breveté de l’école supérieure de la marine (promotion 1910)

Sur le croiseur cuirassé Léon Gambetta (ère escadre) au 1er janvier 1911, en juin 1912

Suivant les travaux d’achèvement du contre-torpilleur Capitaine Mehl à Nantes en août 1912

Commandant du Capitaine Mehl (port de Lorient) en août 1913, février et août 1915 (avec la 2e escadre légère)

Officier en second du cuirassé Latouche-Tréville en mars 1916

Capitaine de corvette le 1er juillet 1917

Commandant du transport Shamrock (base navale d’Argostoli) en septembre 1917

Capitaine de frégate le 5 février 1918

Commandant supérieur des barrages de Corfou en août 1918, obtenant un témoignage de satisfaction du ministre pour sa conduite des opérations de dragage des mines dans le secteur

Chef d’escadrille dans la division de la mer Ionienne en mars 1919 ; chef de section à l’état-major du 5e arrondissement maritime en juillet 1920, juillet 1921, noté : « Bien que le commandant Rossignol soit surtout un homme d’action et de passerelle, il n’est pas déplacé à la tête d’un service de bureau, qu’il dirige avec zèle et compétence »

Commandant en second du 3e dépôt des équipages à Lorient en août 1922

A l’état-major du 4e arrondissement (Rochefort) en juillet 1923.

Admis à la retraite le 1er janvier 1924.

Il avait été cité à l’ordre de l’escadre du Nord le 20 juin 1915 comme commandant du torpilleur Capitaine Mehl : « A conduit avec bravoure et habileté son bâtiment au feu pendant les opérations effectuées de jour et de nuit sur la côte belge, au cours desquelles le Capitaine Mehl a essuyé à plusieurs reprises un feu violent des batteries allemandes de gros calibre ».

 

Domicilié Villa Saint-Michel à Carthage (Tunisie) en 1924-1927.

Marié le 21 juillet 1903 à Avranches avec Marguerite Marie Provost, née au même lieu le 1er mars 1876 d’Alphonse Jean, négociant en vins, et d’Ernestine Marie Célina Taborel ; décédée au Chesnay le 4 décembre 1958.

Elle avait une sœur plus âgée, célibataire, et un frère également plus âgé, travaillant avec son père.

La fortune de la famille, consistant en maisons de rapport, fermes, terres et titres de rente, était évaluée à 900.000 francs.

 

Chevalier de la Légion d'Honneur, le 13 juillet 1906

Croix de guerre.

Officier de la Légion d'Honneur, le 24 janvier 1919

 

 

Remerciements Bernard Sonneck

Remerciements à Gilles Jogerst / Généamar pour ses recherches et la mise à disposition de ses données

http://pages14-18.mesdiscussions.net/pages1418/Forum-Pages-d-Histoire-aviation-marine/marine-1914-1918/liste_sujet-1.htm

 

 

Retour Officiers et anciens élèves

 

     

http://www.serpent-a-lunettes.com  -  http://www.nommo.fr

La reproduction pour un usage privé est autorisée. Toute diffusion est soumise à l'autorisation du webmestre, créateur et propriétaire de ce site, voir mentions légales !

http://lalandelle.free.fr    http://tcd.bpc.free.fr   http://cvjcrouxel.free.fr   http://staffie.tribu.griola.free.fr  http://tcdorage.free.fr       

 

   visiteurs depuis la création de ce site internet en mars 2010 - MERCI à TOUS !