-------

-------

-------

-------

---------

---------

----------

-----------

 

 

- Médecin de la Marine -


Joseph Claude Anthelme RECAMIER

(1774 - 1852)

 


 

Né le 6 novembre 1774 à CRESSIN-ROCHEFORT (Ain) - Décédé 28 juin 1852 à PARIS (Seine)

Fils de François Marie, notaire royal et de Jeanne Françoise CHALEY.

Cousin de Madame RECAMIER et de BRILLAT SAVARIN.

 

Son compagnonnage médical commence à l’hôpital de Belley puis à Bourg en Bresse où il se lie avec BICHAT.

1793 : il est réquisitionné comme sous-major dans l’Armée des Alpes, et affecté à Bourg en Bresse.

1794 : il choisit le Marine à Toulon.

Reçu premier à l’examen du Service de Santé il est affecté sur la corvette la Brune comme aide-major. Malade, il est débarqué.

Une fois guéri, il est embarqué à Toulon, sur le vaisseau de 80 le ça Ira (ex Couronne).

Mai 1795 : son escadre prend la mer et rencontre des navires anglais au cap Noli au large de Gênes.

Son bâtiment abordé, il est fait prisonnier, libéré en octobre 1795.

Affecté à l’hôpital de Toulon, il doit affronter une épidémie de typhus.

1796 : nommé chirurgien de deuxième classe il devient l’élève de LARREY en anatomie et chirurgie opératoire.

1798 : il est à Paris, nommé suppléant à l’Hôtel Dieu, et devient l’élève de BOYER et CORVISART.

10 décembre 1806 : il est nommé médecin titulaire et professe l’enseignement clinique de la médecine à la faculté de médecine de l’hôtel Dieu.

Doté d’une forte intuition clinique, il découvre et décrit deux signes particuliers, le frémissement vibratoire ou thrill et le frémissement hydratique connu sous le nom de « signe de Récamier ».

Obsédé par l’idée que le cancer des organes génitaux n’est pas bien traité, il s’intéresse à la gynécologie qu’il perfectionne.

Il améliore l’instrumentation et réinvente le spéculum.

24 juillet 1819 : après de nombreuses études anatomiques, il réalise la première extirpation utérine, c’est l’hystérectomie totale par voie vaginale.

Son opération est un succès mais elle est condamnée par l’Académie de médecine.

« Premier chirurgien vaginaliste des temps modernes », il publie Recherche sur le traitement du cancer et de l’histoire générale de cette maladie.

19 août 1823 : il est fait Chevalier de la Légion d’honneur.

1826 : il succède à LAENNEC au Collège de France.

1846 : il prend sa retraite.

6 janvier 1850 : il est élevé au grade d’Officier de la Légion d’honneur.

 

Membre de l’Académie royale de Médecine.

 

Extrait Le Constitutionnel / 30 juin 1852

 

Extrait La Gazette de France / 1er juillet 1852

 

Extrait La Voix de la vérité / 1er juillet 1852

 

Extrait Gazette du Languedoc / 5 juillet 1852

 

Dossier Légion d'honneur / Lien web

 

SOURCES : Dr F. Hacquin, J.C.A. Récamier, de la Marine à la gynécologie, communication, Société française d’histoire de la médecine. Base Léonore LH/2281/1.


 

Remerciements Patrick Labail

 

 

Retour liste médecins

 

     

http://www.serpent-a-lunettes.com  -  http://www.nommo.fr

La reproduction pour un usage privé est autorisée. Toute diffusion est soumise à l'autorisation du webmestre, créateur et propriétaire de ce site, voir mentions légales !

http://lalandelle.free.fr    http://tcd.bpc.free.fr   http://cvjcrouxel.free.fr   http://staffie.tribu.griola.free.fr  http://tcdorage.free.fr       

 

   visiteurs depuis la création de ce site internet en mars 2010 - MERCI à TOUS !