-------

-------

-------

-------

---------

---------

----------

-----------

 

 

- Officiers et anciens élèves -

 


Henri Louis Joseph Michel NOMY

(1899 - 1971)

 

   

 

 

Né le 4 juin 1899 à SAINT-BRIEUC (Côtes-d'Armor) - Décédé le 2 août 1971 à TOULON (Var).


Entre dans la Marine en 1917.

Enseigne de vaisseau de 2ème classe le 15 mars 1918.

Il embarque sur l'aviso "RÉGULUS", Division des patrouilles de Bretagne, puis du MAROC.

Enseigne de vaisseau de 2ème classe le 15 mars 1920; port BREST.

Au 1er janvier 1921, sur l'aviso "OISE", Division navale de la Baltique (Cdt Edouard KERDUDO).

Officier breveté des Transmissions.

Officier breveté d'Aéronautique en 1924.

Lieutenant de vaisseau le 6 avril 1925.

Chevalier de la Légion d'Honneur.

En septembre 1930, Commandant l'escadrille 3 B 1 à BERRE.

En 1931, Commandant l'escadrille 3 E 1.

Au 1er janvier 1932, en service au 3ème Bureau de l'État-major général.

Fin 1933, en service au Cabinet du Ministre de l'Air.

En 1934, il traverse l'Atlantique-Sud à bord de l'hydravion "SANTOS-DUMONT".

Capitaine de corvette le 2 février 1936.

Auditeur au Centre des Hautes Études navales.

En mai 1939, Commandant le torpilleur "BRANLE-BAS".

Capitaine de frégate le 1er janvier 1940.

En mars, Commandant la base d'aéronautique navale de BERCK.

Fait prisonnier le 23 mai 1940, il est libéré en juin 1941 et commande la base aéronavale de PORT-LYAUTEY au MAROC.

Rentré en FRANCE en 1942, il participe aux réseaux de résistance et gagne l'AFRIQUE du Nord en août 1943.

Capitaine de vaisseau le 10 août 1943.

Chef du Service central de l'Aéronautique en juin 1944, il participe au débarquement de Provence et reprend la base de CUERS.

Contre-amiral le 10 février 1945.

 

Remerciements Xavier Gille

 

Sous-chef d'État-major général en 1947.

Inspecteur général de l'Aéronautique navale en septembre 1949.

Vice-amiral le 18 janvier 1950.

Inspecteur des forces navales et aéronavales en octobre.

En octobre 1951, Chef d'État-major général de la Marine.

Vice-amiral d'escadre le 28 décembre 1951.

Amiral le 1er septembre 1953.

 

Extrait Cols Bleus

 

Saint Mandrier, pour la remise du fanion du 1er BFMC, avec le commandant Kieffer

19 mars 1954

 

Il joue un rôle capital dans la reconstitution de la Flotte.

 

Extrait Cols Bleus

 

 

Il quitte le service actif en juillet 1960.

Grand-croix de la Légion d'Honneur.

Médaille de la Résistance

Croix de Guerre

Médaille des évadés

 

Le général de Gaulle lui décerne la Médaille Militaire, la plus haute récompense qui puisse être octroyée à un officier général.

 

 

 

 

 

 

Le centre THALES Brest porte son nom

 

 

 

 

 

Autre version

Entre à l'Ecole navale en juin 1917.

Jeune lieutenant de vaisseau, il devient chef de l'escadrille de la Commission d'Etudes Pratiques d'Aviation à Saint-Raphaël.

Dans ses fonctions de commandant de l'hydravion prototype SHORT "Calcuta" et de commandant de l'escadrille 3.E.1, il fait preuve de la même valeur qui fait dire de lui qu'il est un exemple remarquable qui fait honneur à la Marine et à l'Aviation.

Promu capitaine de corvette, Nomy est affecté à l'état major général et au cabinet du Ministre.

 

Extrait Cols Bleus / 25 juin 1960

 

En 1936, il commande la flottille d'aviation du "Commandant TESTE".

Après un stage remarqué au Centre des Hautes Etudes navales, il prend le commandement du torpilleur « Branlebas » à bord duquel commence pour lui la deuxième guerre mondiale.

Commandant la base aéronavale de Berk en 1940, il défend héroïquement cette base avant d'être fait prisonnier.

Libéré en juin 1941, résistant, Nomy gagne l'Afrique du Nord, puis commande la base aéronavale de Port-Lyautey au Maroc à partir d’août 1943.

Chef du service central aéronautique en 1944, il participe au débarquement de Provence.

 

Revue des troupes à l'arrivée à Toulon, par l'Amiral NOMY et le Pacha Pierre Ponchardier. 17 Septembre 1946

Source photo / Facebook - Les Commandos de Ponchardier

 

Inspecteur de l'Aéronautique Navale en 1949, vice-amiral en 1950

 

Extrait Cols Bleus / 25 juin 1960

 

Il se retrouve en 1951 chef d'état major général de la Marine

 

Extrait Cols Bleus / 21 septembre 1951

 

Extrait Cols Bleus / 9 novembre 1951

 

Extrait Cols Bleus / 29 août 1953

 

Extrait Cols Bleus / 6 juillet 1957

 

Extrait Cols Bleus / 11 janvier 1958

 

Jusqu‘en 1960 l'amiral Nomy participe au renouveau de l’Aéronavale.

Le général de Gaulle lui décerne la Médaille Militaire, la plus haute récompense qui puisse être octroyée à un officier général.

 

Extrait Cols Bleus / 2 juillet 1960

 

 

Autres informations :

Entré à l’Ecole navale en 1917, breveté pilote en 1924, pionnier de l’aéronautique navale, Nomy s’illustre en traversant en 1934 l’Atlantique sud à bord de l’hydravion Santos-Dumont. Commandant la base aéronavale de Berck en 1940, il défend héroïquement cette base avant d’être fait prisonnier. Libéré en juin 1941, résistant, Nomy gagne l’Afrique du Nord en août 1943 et entreprend de réorganiser l’aéronautique navale. Chef du service central aéronautique en 1944, il participe au débarquement de Provence. CA en février 1945, sous-chef d’Etatmajor général en juillet 1947, inspecteur général de l’aéronautique navale en septembre 1949, VA en janvier 1950, inspecteur des Forces maritimes et aéronavales en octobre suivant, Nomy devient chef d’Etat-major général de la Marine en octobre 1951 et VAE en décembre. En poste pendant neuf ans, l’amiral Nomy reconstruit la Marine avec l’aide américaine et obtient la mise en chantier de deux porte-avions. Il quitte le service actif en juillet 1960.

 

 

L'amiral Nomy est titulaire de la Médaille de la Résistance (D 15/10/1945, JO du 20/10/15).

Source : livre "Médaille de la Résistance française", annuaire des médaillés établi par l'Association nationale des médaillés de la résistance française (Editions BRODARD et TAUPIN - 1955)

 

Source Twitter / 2 août 2019

 

Extrait Cols bleus / Juillet 2020

 


Sources : SHD/DM Vincennes : CC7 4e moderne 2470 / 7

Danfossy (Arnaud), Nomy et l’aéronavale, mémoire de maîtrise, Paris I Sorbonne, 2001

Nomy (Henri), La politique navale française [exposé], Paris, J. M., 1953 (3 S 1880)

Nomy (Henri), Considération sur la politique navale française. Conférence prononcée par l’amiral Nomy, chef d’Etat-Major de la Marine à l’Institut des Hautes Etudes de la Défense nationale le 17 février 1959, Paris, S. E., 1959 (3 S 1714)

Person (Philippe), L’amiral Nomy, chef d’Etat-major de la Marine (1951-1960), mémoire de maîtrise, Paris I Sorbonne, 2000

Taillemite (Etienne), Dictionnaire des marins français, Paris, Ed. maritimes et d'outremer, 1982, p. 249-250 (4° 1574)
 

Notice historique SHM transmise par André Coutard

Remerciements Bernard Dulou

Remerciements Thierry Le Breton

Remerciements à Gilles Jogerst / Généamar pour ses recherches et la mise à disposition de ses données

http://pages14-18.mesdiscussions.net/pages1418/Forum-Pages-d-Histoire-aviation-marine/marine-1914-1918/liste_sujet-1.htm

 

 

Retour Officiers et anciens élèves

 

     

http://www.serpent-a-lunettes.com  -  http://www.nommo.fr

La reproduction pour un usage privé est autorisée. Toute diffusion est soumise à l'autorisation du webmestre, créateur et propriétaire de ce site, voir mentions légales !

http://lalandelle.free.fr    http://tcd.bpc.free.fr   http://cvjcrouxel.free.fr   http://staffie.tribu.griola.free.fr  http://tcdorage.free.fr       

 

   visiteurs depuis la création de ce site internet en mars 2010 - MERCI à TOUS !