-------

-------

-------

-------

---------

---------

----------

-----------

 

 

- Officiers et anciens élèves -

 

 

  Bernard Edmond NIOGRET

(1930 - 1966)

 

 

 

Né le 30 novembre 1930 à LYON (VIIe - Rhône) - Décédé le 22 août 1966 Lieu-dit "La Neuve", commune de POURRIERES (Var)

 

Fiche Mémorial


Entre dans la Marine en 1950.

Enseigne de vaisseau de 2ème classe le 1er octobre 1951.

 

Campagne Jeanne d'Arc 1952-1953

Remerciements Nicolas Audelin

 

Enseigne de vaisseau de 1ère classe le 1er octobre 1953.

Lieutenant de vaisseau le 1er octobre 1958.

 

Extrait Cols Bleus / Remerciements Thierry Le Breton

 

A son décès, membre de la CEPA et pilote de l'hélicoptère Sud-aviation SA 321 G Super-Frelon n°103

 

Par décision ministérielle n° 9 du 24 août 1966, le capitaine de corvette Niogret a reçu la citation suivante à l'ordre de l'armée de Mer : "Officier pilote hors de pair, s'est consacré avec énergie, enthousiasme et efficacité à la mise au point et aux essais de prototypes d'hélicoptères. A trouvé la mort en service aérien commandé le 22 août 1966. Totalisait 2930 heures de vol."

 

Extrait Cols Bleus / 27 août 1966

 

Port matriculaire TOULON

 

Breveté d'Aéronautique

Breveté Pilote
 

Croix de la Valeur militaire pour citation à l'ordre de l'Armée

 

Complément

Par ordre n° 348 EM3/REC du 11 mars 1958, l'enseigne de vaisseau Niogret a reçu la citation suivante à l'ordre de la Division : "Jeune officier, pilote d'aéronavale, enthousiaste et réfléchi, commandant d?un hélicoptère de la flottille 33 F, a réussi le 22 janvier 1958, à la tombée de la nuit, dans le Djebel Tamedda, l'évacuation de deux blessés graves d'un élément du 2e REI au contact des rebelles. En dépit de l'obscurité, du tir de l?ennemi et de conditions de pilotage délicates, a pu mener à bien sa mission."

Cette citation comporte l'attribution de la Croix de la valeur militaire avec étoile d'argent.

Par décision ministérielle du 24 septembre 1958, il a reçu la citation suivante à l’ordre de l’armée de Mer : "Officier exemplaire, ayant su, tant au combat, comme commandant d’aéronef sur hélicoptère, que comme chef de détachement de la 33 F, s’assurer l’estime et l’attachement de tous ses subordonnés. Clairvoyant avec foi, courageux avec élégance, s’est acquis la reconnaissance de nombreuses unités, en particulier le 2e REI d’Aïn Sefra, pour avoir, au cours de plusieurs accrochages importants, évacué leurs blessés dans les conditions les plus périlleuses. A pris une part déterminante à l’évacuation du Djebel Ksel le 18 avril 1958, héliportant des canons sans recul et leurs munitions aux éléments accrochés.
Totalise 271 heures de vol en opérations, comportant 53 missions d’évacuation sanitaire, dont une de nuit. A été cité à l’ordre de la Division pour l’opération du Djebel Tamedda, le 22 janvier 1958."

Cette citation comporte l’attribution de la Croix de la valeur militaire avec palme.

Par décision ministérielle du 12 février 1959, le lieutenant de vaisseau Niogret a reçu la citation suivante à l’ordre de l’armée de Mer : "Officier d’élite, commandant d’aéronef chevronné, chef du détachement de la 33 F à Tlemcen et à Mécheria pendant l’été 1958, a su, par son ascendant personnel et sa compétence, obtenir un haut rendement de ses équipages. Enthousiaste et courageux, volontaire pour toutes missions, a participé à la plupart des opérations où les appareils de la flottille 33 F ont été engagés dans le Tlemcenois et le Sud-Oranais. S’est personnellement distingué en effectuant de nombreuses missions d’évacuation sanitaire de jour et de nuit, en particulier :
- le 11 juillet 1958 au Djebel Koudia, évacuant dix blessés au cours d’un violent accrochage,
- le 10 août 1958, en récupérant l’équipage d’un Piper accidenté, sous la seule protection des avions,
- le 18 août 1958, dans une magnifique tentative, poussée jusqu’à la limite des risques possibles, pour évacuer de nuit, dans le Djebel Filaoussène, trois blessés graves du 5e RTS,
- le 1er novembre 1958, en évacuant de nuit, du poste de Bou-Alam, un blessé grave, alors que des conditions météorologiques extrêmement défavorables rendaient cette mission délicate et périlleuse.
A fait preuve des plus belles qualités de décision, de sang-froid et de solidarité à l’égard de ses camarades de combat.”

Cette citation comporte l’attribution de la Croix de la valeur militaire avec palme.

 

Par décret du 12 février 1959 (JO du 18 février 1959), il a été nommé chevalier de la Légion d’honneur.

Par arrêté du 9 avril 1959, il a reçu la médaille d’honneur du service de Santé de la Marine.

En 1959, il a été nommé "caporal d'honneur" de la Légion étrangère à Aïn-Sefra (Algérie).

 

 

 

Remerciements Bernard Dulou

Remerciements à Gilles Jogerst / Généamar pour ses recherches et la mise à disposition de ses données

http://pages14-18.mesdiscussions.net/pages1418/Forum-Pages-d-Histoire-aviation-marine/marine-1914-1918/liste_sujet-1.htm

 

 

Retour Officiers et anciens élèves

 

     

http://www.serpent-a-lunettes.com  -  http://www.nommo.fr

La reproduction pour un usage privé est autorisée. Toute diffusion est soumise à l'autorisation du webmestre, créateur et propriétaire de ce site, voir mentions légales !

http://lalandelle.free.fr    http://tcd.bpc.free.fr   http://cvjcrouxel.free.fr   http://staffie.tribu.griola.free.fr  http://tcdorage.free.fr       

 

   visiteurs depuis la création de ce site internet en mars 2010 - MERCI à TOUS !