-------

-------

-------

-------

---------

---------

----------

-----------

 

 

- Officiers et anciens élèves -

 


Justin Bonaventure MORARD de GALLES

(1741 - 1809)

 

 

 

Famille originaire du Dauphiné.

Né le 30 mars 1741 à GONCELIN (Isère) - Décédé le 23 juillet 1809 à GUERET (Creuse).

Son cœur a été transféré au Panthéon en 1810 (caveau III).

Son nom est inscrit sur l’Arc de Triomphe. Une rue porte son nom à Brest.

Fils de Prosper, capitaine d’infanterie et de Françoise VIAUX.

Frère de Charles MORARD de la BAYETTE (1734-1813), général de division, chevalier de la Légion d’Honneur.

Marié le 22 décembre 1783 à Port Louis, île Maurice, avec Henriette Louise Victoire FAYD’HERBE de MAUDAVE.

Page du Maréchal de SOUBISE et gendarme de la garde du Roi en 1752.

 

Il entre dans les gardes de la marine à Brest en mars 1757.

1758-1759 : il est embarqué sur le brick l’Ecureuil puis sur la frégate la Fleur de Lys.

1760 : il est embarqué sur l’Hermine dans l’escadre de GRASSE.

Il participe à deux combats et à la prise de plusieurs navires anglais avant de faire naufrage le 26 novembre 1761 au large des Antilles.

1763 : il est embarqué sur le Sceptre et sur la Christine.

1765 : il sert sur l’Héroïne dans l’escadre de DUCHAFFAULT.

Il se distingue au cours des bombardements de Salé et de Larache, Maroc, en juin.

Embarqué sur un canot, il alla accrocher sur le flanc d’un navire corsaire protégé par les batteries côtières, explosif et chemise soufrée pour le détruire.

Novembre 1765 : il est nommé enseigne de vaisseau.

1767 : il sert à bord de la Lunette sur les côtes d’Afrique.

1768-1769 : il sert sur la Normande dans l’océan Indien et rentre en France sur le Sphinx.

1771 : il est embarqué sur la Perle et fait campagne aux Antilles.

Il passe ensuite sur l’Aurore en escadre d’évolutions sous les ordres de d’ORVILLIERS.

1774-1775 : il sert sur l’Etourdie puis sur la Dédaigneuse en 1775-1776 et effectue deux campagnes aux Antilles.

1776-1778 : il est embarqué sur le Rolland en escadre d’évolutions sous le commandement de DUCHAFFAULT.

Avril 1777 : il a été promu lieutenant de vaisseau.

1778 : il est fait chevalier de l’Ordre Royal de St Louis.

1778 : Il sert sur la Ville de Paris et prend part à la bataille d’Ouessant qui oppose l’escadre de d’ORVILLIERS à celle de l’amiral anglais BOSCAWEN (27 juillet).

Passé sur l’Orient il contribue à la prise d’un corsaire anglais.

1780 : il sert sur la Couronne sous les ordres de GUICHEN et prend part aux trois combats de la Dominique contre l’amiral anglais RODNEY (17 avril, 15 et 19 mai 1780).

Juin 1781 : il est promu capitaine de vaisseau.

Il sert en second sur l’Annibal dans l’escadre de SUFFREN.

Il est blessé au cours du combat de la Praya contre l’escadre anglaise de JOHNSTONE le 16 avril 1781 (îles du cap Vert).

Il assure successivement le commandement de la Pourvoyeuse (novembre 1781-février 1782) et du vaisseau de 74 l’Annibal (février-septembre 1782) et se distingue aux combats de Sadras (février 1782), de Provédien (12 avril 1782), de Négapatam (6 juillet 1782) et de Trincomalé (25 août-3 septembre 1782) au cours duquel il est gravement blessé.

Juin 1783, toujours sous les ordres de SUFFREN, il commande en second le vaisseau de 74 l’Argonaute et combat à Gondelour le 20 juin 1783.

Il passe sur le Vengeur et rentre en France en janvier 1785.

Janvier 1792 : il est promu contre-amiral.

Il commande une division à Brest.

Janvier 1793 : il est promu vice-amiral.

A la tête d’une escadre il tente une croisière vers l’île de Groix mais il est contraint de rentrer à Brest à cause d’une mutinerie de ses équipages.

Il est destitué comme noble et emprisonné en novembre 1793.

Libéré le 9 thermidor il est réintégré dans la marine en mars 1795.

Il est nommé commandant de l’armée navale avec son pavillon sur l’Océan.

Novembre 1796 : il est chargé du commandement de l’expédition d’Irlande à la place de VILLARET de JOYEUSE qui en a désapprouvé les plans. Il se heurte à d’énormes difficultés et ne réussit pas à débarquer le corps expéditionnaire de HOCHE.

1797-1800 : commandant des armées navales à Brest.

Décembre 1799 : sénateur.

1803 : il est nommé à la sénatorerie de Limoges (concédée à vie, chacune est dotée d’une maison et d’un revenu de 20 à 25 000 francs).

14 juin 1804 : il est fait grand officier de la Légion d’Honneur.

26 avril 1808 : il est fait comte de l’Empire.

Premier amiral nommé sous la Révolution, il a effectué trente-sept campagnes, quinze combats, il a été blessé huit fois.

Il aurait participé à la conception du drapeau tricolore, d’abord pavillon de la marine, dans sa disposition actuelle.
 

SOURCES : E.Taillemite, Dictionnaire des marins français. Hennequin, bio Morard, Annales maritimes et coloniales vol 5. Edouard Leduc, Dictionnaire du Panthéon.



Remerciements Patrick Labail

Remerciements à Gilles Jogerst / Généamar pour ses recherches et la mise à disposition de ses données

http://pages14-18.mesdiscussions.net/pages1418/Forum-Pages-d-Histoire-aviation-marine/marine-1914-1918/liste_sujet-1.htm

 

 

Retour Officiers et anciens élèves

 

     

http://www.serpent-a-lunettes.com  -  http://www.nommo.fr

La reproduction pour un usage privé est autorisée. Toute diffusion est soumise à l'autorisation du webmestre, créateur et propriétaire de ce site, voir mentions légales !

http://lalandelle.free.fr    http://tcd.bpc.free.fr   http://cvjcrouxel.free.fr   http://staffie.tribu.griola.free.fr  http://tcdorage.free.fr       

 

   visiteurs depuis la création de ce site internet en mars 2010 - MERCI à TOUS !