-------

-------

-------

-------

---------

---------

----------

-----------

 

 

- Officiers et anciens élèves -

 

 

Jean Michel LENGLET

(1919 - 1951)

 

Remerciements Hubert Lenglet

 

Né le 8 février 1919 à ORLEANS (Loiret) - Décédé le 7 novembre 1951 à CHI-TANH (Centre-Viêt-nam)

 

Fiche Mémorial
 

 

Entre à l'École navale le 28 septembre 1938

1938-1940 École navale Brest (Quatre Pompes)

Enseigne de vaisseau 2ème classe, le 15 janvier 1940

Croiseur de 7 500 t La Marseillaise, à Toulon, de janvier à octobre 1940

Octobre 1940 - Octobre 1941 Pétrolier Garonne Dakar

Enseigne de vaisseau 1ère classe, le 15 juin 1941

Octobre 1941 - Juillet 1942, École de pilotage Détachement Marine Salon-de-Provence

Saint Raphaël, d'octobre 1942 à novembre 1942, élève-pilote, breveté pilote d’hydravion n° 2849 le 15.10.1942

Escadrille 4T à Berre, novembre 1942, pilote sur hydravion Laté 298

Congé Armistice, novembre 1942 à août 1943

Première tentative d’évasion par l’Espagne du 16 mai 1943 (Perpignan), arrêté le lendemain par la Gestapo au Boulou, passe 15 jours emprisonné à la citadelle de Perpignan où il rencontre un aviateur de réserve de son âge François Curis de Lyon.

Ils réussissent à s’échapper du train, qui allait vers Compiègne, à la sortie de la gare de Toulouse.

Après diverses péripéties, les deux camarades programment un nouveau départ pour le 11 août. Mais la filière sera interrompue.

Seconde tentative d’évasion. Par chance, JM Lenglet retrouve son premier contact à Toulouse et passe à pied à partir de Foix (départ le 17 août 1943) avec un groupe de 10 (officiers de la Coloniale et toubibs).

Dès l'Andorre, il est pris en charge en tant que pilote par un émissaire britannique qu'il retrouve à Barcelone.

Il atteindra Alger toujours par cette filière en partie à pied, en train ou en carriole, via Séville, le Portugal et Gibraltar, pour finalement atteindre Alger par avion le 16 octobre 1943

État-major Aéro Alger, d'octobre 1943 à novembre 1943

Escadrille 2S à Arzew, de novembre 1943 à janvier 1944 sur Laté 298, Walrus et Loire 130

 

 

Ecole de pilotage de Kasba-Tadla, au Maroc, de février 1944 à mars 1944, entraînement sur MS 315, MS 230, Stampe, NAA-57, P-36, Cessna 78, Curtiss H-75

Ecole de chasse de Meknès de mars 1944 à mai 1944, stagiaire, sur Douglas A-24, P-36, NAA-57

Base aérienne d’Oran-Berteaux de mai 1944 à juin 1944, détaché dans l’armée de l’Air, écolage sur P-39 Airacobra

GC III/6 Roussillon de juin 1944 à juillet 1945 à Djidjelli-Taher puis en octobre 1944, Le Vallon près d’Istres, campagne d’Italie du Nord, puis mars 1945, Luxeuil, missions sur l’Allemagne, puis Bordeaux (2è quinzaine d’avril 1945), missions sur la poche de Royan, puis de nouveau Luxeuil (ac du 20 avril 1945) puis Strasbourg (29 avril 1945) détaché dans l’armée de l’Air. Avions : P-39 Airacobra et A-24 puis (décembre 1944) P-47

Flottille 4FB à Hyères de juillet 1945 à août 1945 sur avions SBD Dauntless

Escadrille 2S à Hourtin, d'août 1945 à septembre 1945 sur Laté 298

Flottille 4FB à Hyères de septembre 1945 à octobre 1945 sur SBD

Dépôt de Cuers de novembre 1945 à décembre 1945

Flottille 1F à Hyères de janvier 1946 à mars 1947 sur SBD, puis Spitfire puis Seafire.

Est qualifié (n° 48) à l’appontage sur porte-avions le 23 janvier 1947 à bord du Colossus

BAN Hourtin, d'avril 1947 à février 1948, officier adjoint au commandant, vole à l’escadrille 53S sur hydravions Walrus, Laté 298, Dornier 24 et avions MS 500, et planeur Caudron 800

Escadrille 54S à Hyères de février 1948 à juillet 1948, moniteur, vole sur SBD, NAA-57, SNJ-3, Seafire, Spitfire . Chef du détachement 54S auprès de la 1F embarquée sur l’Arromanches d’avril à juin 1948.

 

 

Flottille 12F à Hyères d'août 1948 à mai 1949 sur Seafire, officier en second du LV Sanguinetti

Flottille 1F à Hyères de mai 1949 à juin 1951, commandant la flottille sur Seafire puis, mars 1950, F6F Hellcat

 

Extrait Cols Bleus / 16 décembre 1949

 

Porte-avions Arromanches, chef du service Pont d’envol et hangar de juin 1951 au 7 novembre 1951 / MPLF

Capitaine de corvette, le 6 novembre 1951, à titre posthume
 

 

1 694 heures de vol et 83 appontages (54 sur Seafire et 29 sur F6F Hellcat)

Dont 178 heures de vol de guerre en 87 missions.


Circonstances du décès

Le capitaine de corvette Lenglet, pilote et chef du pont d'envol de l'Arromanche participa le 7 novembre 1951 à une mission de bombardement sur le pont de Chi-Tanh (Annam), aux commandes du F6F 5 Hellcat n° BuAer 77828 codé 1F-11.

Au cours de l'action, son appareil heurta le sol de l'aile droite, prit feu et explosa. Le CC Lenglet fut tué sur le coup.



Complément :

Par ordre général du 2 mai 1945, l'enseigne de vaisseau Lenglet, du groupe de chasse 3/6 Roussillon a reçu du général d'Armée aérienne commandant les Forces aériennes engagées, la citation suivante à l'ordre de l'aviation de chasse (Corps d'armée) :

"Officier pilote de chasse faisant preuve de belles qualités de combattant. A effectué de nombreuses missions de Coastal command, de bombardement en piqué et de strafing. En particulier le 21 novembre 1944, a participé à la destruction d'un pont très important, défendu par une DCA intense et précise. Le 1er décembre 1944, a effectué la reconnaissance armée où 2 locomotives et six camions furent détruits à la bombe et aux armes de bord."

Cette citation comporte l'attribution de la Croix de guerre avec étoile de vermeil.

Par décision n° 871 du 23 juin 1945, il a reçu du général De Gaulle, président du gouvernement provisoire de la République française, chef des Armées, la citation suivante à l'ordre de l'armée de Mer :

"Officier pilote audacieux et énergique. A participé à de très nombreuses missions de bombardement en piqué contre des points très fortement défendus par une DCA intense, entraînant la destruction de nombreux matériels ennemis. En particulier, le 15 mars, a coopéré à la destruction de 3 Junker 88 "

Cette citation comporte l'attribution de la Croix de guerre avec palme.

Par décision n° 1025 du 13 août 1945 (JO du 16 septembre 1945), il a reçu du général De Gaulle, président du gouvernement provisoire de la République française, chef des Armées, la citation suivante à l'ordre de l'armée de Mer :

"Officier d'élite, d'une audace et d'un courage exceptionnels, a montré de splendides qualités de combattant au cours des attaques répétées qui ont abouti à la reddition de la poche de Royan. Le 24 avril, a participé avec fougue à une attaque particulièrement dangereuse contre un train de DCA allemand."

Cette citation comporte l'attribution de la Croix de guerre avec palme.

Par décret du 21 mars 1946, il a été nommé chevalier de la Légion d'honneur avec la citation suivante :

"Remarquable pilote de chasse, participe à toutes les opérations conduites par son groupe sur le front de la 1ère Armée lors des opérations de libération de la France. Totalise 800 heures de vol."

 

Jugement déclaratif de décès rendu par le Tribunal civil de Toulon le 8 juillet 1952

"MORT POUR LA FRANCE"

 

 




Remerciements Hubert Lenglet

Remerciements Bernard Dulou

Remerciements Marie-Hélène du Parc de Locmaria

Remerciements Roger Feuilloy

 

 

Retour Officiers et anciens élèves

 

     

http://www.serpent-a-lunettes.com  -  http://www.nommo.fr

La reproduction pour un usage privé est autorisée. Toute diffusion est soumise à l'autorisation du webmestre, créateur et propriétaire de ce site, voir mentions légales !

http://lalandelle.free.fr    http://tcd.bpc.free.fr   http://cvjcrouxel.free.fr   http://staffie.tribu.griola.free.fr  http://tcdorage.free.fr       

 

   visiteurs depuis la création de ce site internet en mars 2010 - MERCI à TOUS !