-------

-------

-------

-------

---------

---------

----------

-----------

 

 

- Médecin de la Marine -



François Jules Marie HARMAND

(1845 - 1921)



 


Né le 23 octobre 1845 à SAUMUR (Maine et Loire) - Décédé le 14 janvier 1921 à POITIERS (Vienne)

Fils d’Hector François, officier de cavalerie et de Rosalie HEMEL.

Marié avec Thérèse Gabrielle FARJAS.

 

Bachelier ès lettres en 1862, ès sciences en 1863.

1863 : il entre à l’Ecole impériale du service de santé de Strasbourg.

Juin-Octobre 1866 : licencié pour raison de discipline, il sert au 3ème de ligne.
Octobre 1866 : avec l’appui de SEDILLOT, chirurgien militaire, il entre dans la Marine en qualité d’aide médecin auxiliaire à Toulon.

Il est embarqué sur l’Iéna et l’Eldorado.

Décembre 1866 : il embarque sur la Creuse qui part pour le Cochinchine en janvier 1867.

Il est affecté à l’hôpital de Saigon sous les ordres du chirurgien LALLUYEAUX d’ORMAY.

Juillet 1866 : il est nommé médecin major au poste d’Ha-tien.

1868 : il fait partie du corps expéditionnaire de Ti-tinh et se distingue au combat de Ba-phaï.

Il est ensuite nommé médecin du poste de Tay-ninh où il reste jusqu’en mars 1869 et revient à Saigon.

Mars-Août 1870 : de retour à Toulon, il sert sur la Creuse, la Dryade et la Poursuivante.

Août 1870-Décembre 1871 : il embarqué en qualité de médecin major sur l’aviso Limier, il prend part aux opérations de guerre en mer Baltique et en mer du Nord.

Mai 1872 : il soutient sa thèse de doctorat à Paris sur De la rectite dysentériforme endémique en Cochinchine.

Juillet 1872 : il embarque sur l’Iéna à destination de la Cochinchine.

Il est chargé du poste de Chau-doc et assure les fonctions de Directeur par intérim du jardin botanique de Saigon.

Il fait partie de la mission d’exploration du Cambodge dirigée par le Lieutenant de vaisseau DELAPORTE, qui atteint le site des ruines d’Angkor.

A Phnom Penh il donne des soins avec succès au roi NORODOM.

Octobre 1873 : de retour à Saigon, agitée par des troubles, il est embarqué comme médecin sur la canonnière l’Espingole commandée par de BALNY d’EVRICOURT, dans la flottille de GARNIER.

Il prend part à la prise de la citadelle de Hai-duong (décembre) et la garde de celle de Nam-dinh lui est confiée.

1874 : médecin auxiliaire de première classe, il est en poste à Toulon et sert sur le Scorpion.

Il embarque sur la Sarthe à destination de la Cochinchine. Il sert sur le Provençal.

21 août 1874 : il est fait Chevalier de la Légion d’honneur.

1875-1877 : Il effectue cinq voyages d’exploration au Cambodge, en Annam et au Laos et recueille des observations, notamment sur des tribus, des monuments anciens.

1878 : il est à Paris pour classer les collections rapportées d’Asie.

1879 : il est classé hors-cadre et nommé Conservateur-adjoint de l’Exposition permanente des colonies.

Février 1882 : il est nommé Commissaire de la République à Bangkok, Thaïlande.

1883 : il est nommé Commissaire général de la République au Tonkin tandis que le corps expéditionnaire était placé sous commandement de Général BOUËT et la division navale sous les ordres de l’Amiral COURBET.

Il assiste au bombardement des forts de Thuan-an (16-21 août).

Il conclut avec la cour de Hué le traité du 23 août 1883 reconnaissant le protectorat de la France.

2 septembre 1883 : il est promu Officier de la Légion d’honneur.

1885 : il est nommé Consul général à Calcutta, Inde.

Il rentre en France pour raison de santé et reprend son poste en Inde en 1889 avant d’être rapatrié en urgence en 1890.

1891 : il est nommé ministre plénipotentiaire à Santiago du Chili.

1894 : il est nommé ministre plénipotentiaire de la République auprès de l’Empereur du Japon. Il y reste jusqu’en 1906, témoins de la guerre avec la Russie (1904-1905).

31 décembre 1897 : il est élevé au rang de Commandeur de la Légion d’honneur.

 

1906 : il prend sa retraite avec le rang d’ambassadeur.

 

Médecin, naturaliste, ethnographe et diplomate, il raconte ses expériences dans Domination et colonisation (1910).

On lui doit la formule de la « politique de l’association » à propos des questions coloniales.

Président de la Société de géographie et de la Société de géographie commerciale.

 

 

Documents complémentaires / Lien PDF

 

SOURCES : bio Harmand, Devoirs de Mémoire, ouv. Collectif ss dir. Dr F.Louis, Ceux du Pharo. L.Aurousseau, Bulletin de l’Ecole française d’Extrème Orient, 1922, Persée. Base Léonore, LH/1268/60.



Remerciements Patrick Labail

Remerciements Bernard Dulou

 

 

Retour liste médecins

 

     

http://www.serpent-a-lunettes.com  -  http://www.nommo.fr

La reproduction pour un usage privé est autorisée. Toute diffusion est soumise à l'autorisation du webmestre, créateur et propriétaire de ce site, voir mentions légales !

http://lalandelle.free.fr    http://tcd.bpc.free.fr   http://cvjcrouxel.free.fr   http://staffie.tribu.griola.free.fr  http://tcdorage.free.fr       

 

   visiteurs depuis la création de ce site internet en mars 2010 - MERCI à TOUS !