-------

-------

-------

-------

---------

---------

----------

-----------

 

 

- Officiers et anciens élèves -

 

 

Jean Marie Félix du TEMPLE

(1823 - 1890)

 

 

Né le 18 juillet 1823 à LORRIS (Loiret) - Décédé le 30 octobre 1890 à CHERBOURG (Manche)


Félix entre à l'école navale en 1838 à l'âge de 15 ans.

Ensuite ce sont les premiers embarquements de 1840 à 1848.
 

Sous le second Empire, il participe à toutes les campagnes militaires.

En 1855, il commande en second la batterie flottante "la Dévastation" pendant la guerre de Crimée contre les Russes et s'y comporte brillamment.

Il prend part également à la guerre d'Italie (1859) et à celle du Mexique (1862 à 1867), à la tête d'unités de fusiliers marins.

A l'occasion de cette dernière campagne et lors de son retour en France en 1964, il est nommé capitaine de frégate.

Il a alors 41 ans.

On le retrouve ensuite sous-directeur des mouvements du port à Cherbourg en 1865-1866.

Pendant la guerre franco-prussienne de 1870, il commande une colonne expéditionnaire dans la région de Dreux et Maintenon et rallie ensuite l'armée de la Loire.

Il revient à cette occasion à plusieurs reprises à Cherbourg rééquiper les recrues originaires de la région avec lesquelles il repart combattre les Prussiens de la région du Mans. Il est alors nommé général à titre auxiliaire et est élevé au grade de commandeur de la Légion d'Honneur.

Après la chute de l'Empire (1870) et la fin de la guerre, dans la période d'incertitude institutionnelle qui suit, il se joint à la fraction intransigeante des monarchistes (légitimistes) et est élu député dans le département voisin d'Ille-et-Vilaine.

Pendant son mandat (1871-1876), il s'associera à toutes les positions des partisans du comte de Chambord, prétendant au Trône. (Affaire du drapeau blanc). Soutien des revendications territoriales du pape Pie IX en Italie...). Il votera contre l'amendement Wallon instaurant la République.

Il ne se représente pas en 1876.

En avril de la même année, il fait valoir ses droits à la retraite.

Quelques mois plus tard, le 3 septembre 1876, le "Phare de la Manche" - Journal de Cherbourg" annonce dans sa rubrique maritime que "Monsieur du Temple, capitaine de frégate a reçu l'ordre le 1er septembre de cesser ses services dans la Marine". Cette formulation un peu particulière reflétait la dégradation des rapports entre Félix du Temple et l'amiral Cloué, préfet maritime de Cherbourg à l'époque. Celle-ci étant elle-même largement consécutive à l'opposition politique de Félix Temple face au régime qui se mettait en place alors en France.

A partir de cette époque jusqu'à sa mort Félix du Temple va consacrer la mise au point et aux essais de l'aéroplane qu'il a conçu et au développement de l'entreprise qu'il créera en 1881 pour la commercialisation de la chaudière à vapeur destinée initialement à équiper cet aéroplane.

Le 4 novembre, le "Phare de la Manche-Journal de Cherbourg" concluait ainsi la notice nécrologique consacré à Félix Temple: "Le général du Temple était royaliste pur et honnête homme. Il était très estimé à Cherbourg." Lorsque l'on connaît la violence des affrontements politiques qui opposaient à cette époque "Monarchistes" et "Républicains" une telle appréciation venant d'un journal farouchement "républicain" prend toute sa signification

 

Commandeur de la Légion d'honneur, le 6 juin 1871

 

Dossier Légion d'honneur / Lien web
 

Autres informations et source web

 

 

Retour Officiers et anciens élèves

 

     

http://www.serpent-a-lunettes.com  -  http://www.nommo.fr

La reproduction pour un usage privé est autorisée. Toute diffusion est soumise à l'autorisation du webmestre, créateur et propriétaire de ce site, voir mentions légales !

http://lalandelle.free.fr    http://tcd.bpc.free.fr   http://cvjcrouxel.free.fr   http://staffie.tribu.griola.free.fr  http://tcdorage.free.fr       

 

   visiteurs depuis la création de ce site internet en mars 2010 - MERCI à TOUS !