-------

-------

-------

-------

---------

---------

----------

-----------

 

 

- Officiers et anciens élèves -



Hippolyte Adolphe DUSSUEIL

(1806 - 1827)

 

 



Né le 18 août 1806 à DUNKERQUE (Nord) - Tué le 20 octobre 1827 en rade de NAVARIN (Grèce)

Inhumé en mer

Fils de Thomas et d'Anne Josephe MAUBERT

 

Entré au Collège royal de la Marine d'Angoulême le 16 octobre 1820

Elève de 2e classe

Elève de 1ère classe

Tué au combat rendu par la frégate amirale "LA SIRENE" en rade de Navarin.

 

 

Complément / Source Geneanet

Notes individuelles

1820, 22 septembre à Brest :" Je soussigné, chef d'Institution à Brest, certifie à qui doit en connaître que M. Adolphe Dussueil suit depuis plusieurs années son instruction dans mon établissement, qu'il possède bien son arithmétique, qu'il est bon 5ème en latinité et connaît les principes de la langue française, qu'il dessine assez joliment la tête et le paysage, et enfin qu'il écrit avec correction et netteté". (Archives de la Marine - dossier personnel).

1820, 16 octobre à Angoulême : "Collège royal de la Marine : le Conseil d'Instruction composé de ...(divers noms), s'étant assemblé pour procéder à l'examen de M. Dussueil Hyppolite Adolphe, nommé élève au Collège royal de la Marine, par ordonnance du Roi, en date du 27 septembre 1820 et ayant reconnu qu'il avait l'instruction requise par les règlements l'a admis Elève". (Archives de la Marine, dossier personnel).

 

Notice biographique :

Il fit d'abord ses études primaires à Brest puis fut nommé au Collège Royal de la Marine d'Angoulême par ordonnance du Roi du 27septembre 1820 et sortit de cette Ecole avec le grade d'Elève de 2ème Classe puis eut divers embarquements sur divers navires du Roi jusqu'au 20 Octobre 1827 où il prit part à la bataille de Navarin : " la bataille fait rage dans l'après-midi... la canonnade devint générale et les vaisseaux de ligne anglais et " La Sirène " soutinrent seuls ce premier choc car le reste de l'escadre française, dans l'épaisse fumée qui s'élevait, ne put retrouver les emplacements qui lui étaient destinés, tandis que les Russes n'allaient intervenir qu'encore plus tard. " Le Scipion " (74 canons) fut un instant mis en danger par un brulôt, et le navire égyptien qui s'opposait à " La Sirène " explosa avec une telle force que le mât d'artimon de la frégate française s'abattit."

"Hippolyte Adolphe DUSSUEIL est tué à quatre heures et demie de relevé, au combat rendu par la frégate amirale " La Syrène ", en rade de Navarin. "

 

BATAILLE DE NAVARIN :

in "Souvenirs d'un vieux capitaine de frégate publiés par son fils - Joseph KERVILER - 1893/1897 in BNF Gallica - folio 141 : ... L'élève DUSSUEIL (Dusseuil) avait été tué sur l'avant en communiquant un ordre à M. LE ROY.(...) En traversant le gaillard d'arrière de la "Sirène", je ne pus me défendre d'un mouvement de pénible surprise; je l'avais vu si propre, il y avait quelques heures; tout y était si bien en ordre; maintenant des éclats de bois énormes, des débris de cordages, de poulies, de caronades démontées, étaient épars ça et là, laissant apercevoir dans les espaces vides de larges tâches de sang que l'on n'avait pas encore pu enlever et qui n'attestaient que trop que des braves avaient succombé là."
 

 

Remerciements Stéphane Giran

Remerciements à Gilles Jogerst / Généamar pour ses recherches et la mise à disposition de ses données

http://pages14-18.mesdiscussions.net/pages1418/Forum-Pages-d-Histoire-aviation-marine/marine-1914-1918/liste_sujet-1.htm

 

 

Retour Officiers et anciens élèves

 

     

 

La reproduction pour un usage privé est autorisée. Toute diffusion est soumise à l'autorisation du webmestre, créateur et propriétaire de ce site, voir mentions légales

http://lalandelle.free.fr    http://tcd.bpc.free.fr   http://cvjcrouxel.free.fr   http://www.gitesclossaintjouin.com    http://staffie.tribu.griola.free.fr

 

 

   visiteurs depuis la création de ce site internet en mars 2010 - MERCI à TOUS !