-------

-------

-------

-------

---------

---------

----------

-----------

 

 

- Officiers et anciens élèves -

 

 


Nicolas René Henri de GRIMOUARD

(1743 - 1794)

 

 




Comte de GRIMOUARD.

Né à FONTENAY le COMTE (Vendée) le 25 janvier 1743 - Décédé à ROCHEFORT (Charente Maritime), guillotiné, le 7 février 1794.

Fils de Pierre Marthe seigneur de GUINEFOLLE et de Marie Marguerite de VILLEDOU de GOURNAY.

Marié en 1779 avec Julie Catherine de TURPIN de JOUHE, petite fille de Jean Baptiste MACNEMARA vice-amiral de la flotte du Ponant.

 

Il entre dans les gardes de la Marine en décembre 1757.

1759 : il est embarqué sur le vaisseau de 64 l’Inflexible commandé par de CAUMONT dans l’escadre du maréchal BRIENNE de CONFLANS.

Il prend part à la désastreuse bataille des Cardinaux (26 novembre) livrée à l’amiral anglais HAWKE.

Son bâtiment trouve refuge dans la Vilaine.

1761-1763 : il est embarqué sur le Solitaire dans les escadres de MAURVILLE et de d’AUBIGNY.

Entre le Traité de Paris de 1763 et le début de la guerre d’Amérique, il effectue huit campagnes dont trois aux îles d’Amérique et participe en 1765 à bord du Hardi aux bombardements de Salé et de Larache (Maroc) effectués par l’escadre de Du CHAFFAULT.

Février 1770 : il est nommé enseigne de vaisseau.

1772-1776 : il fait plusieurs campagnes en escadre d’évolutions sur la Terpsichore.

Février 1778 : il est promu lieutenant de vaisseau.

1778 : il est second sur la Charmante.

Il effectue plusieurs missions aux Antilles pour la protection du commerce.

Au cours de l’une d’elles la frégate anglaise l’Active est capturée.

Septembre 1778 : il assure le commandement de la Minerve.

Il détruit un navire anglais et capture un corsaire.

Juillet 1779 : il prend part à la prise de la Grenade dans l’escadre d’ESTAING.

10 octobre 1779 : il est fait chevalier de l’Ordre Royal de St Louis.

3 janvier 1781 : la Minerve livre un combat à deux vaisseaux anglais.

Son bâtiment est capturé, il est grièvement blessé et fait prisonnier.

Mai 1781 : il est promu capitaine de vaisseau.

Il est commandant en second sur l’Actif puis passe sur le Magnifique.

Il est envoyé en renfort aux Antilles dans l’escadre de GRASSE.

Il prend part aux deux combats des 9 et 12 avril 1782 au large des Saintes.

7 mai 1782 : il reçoit le commandement du vaisseau de 74 le Scipion.

Il reste en station à St Domingue pour protéger le commerce.

Il livre bataille à deux vaisseaux anglais le 17 octobre.

Il tente d’échapper aux navires anglais et son bâtiment se brise sur des roches en baie de Samana le 20 octobre.

Août 1786 : il est nommé major d’escadre à Brest.

1787 : il assure le commandement du Brave.

1788 : il est nommé major général à Brest.

1789 : il commande la Félicité et la station navale de la côte occidentale d’Afrique.

1790 : il reçoit le commandement de la Borée et en mars 1791 celui de la station navale de St Domingue.

Il se trouve mêlé aux troubles qui ravagent la colonie et prend part au rétablissement de l’ordre dans la partie ouest de l’île et à Port au Prince. (Ses enfants sont propriétaires sucriers à St Domingue par son alliance avec les TURPIN et MACNEMARA famille installée au quartier Morin).

Janvier 1792 : il est promu contre-amiral.

Septembre 1792 : il rentre en France.

1er janvier 1793 : il est promu vice-amiral et commandant en chef de l’escadre de Brest.

Il donne sa démission après l’exécution du Roi le 21 janvier 1793.

7 février 1794 : dénoncé dans les clubs comme « agent de l’étranger », accusé d’avoir conspiré et pour ses actes à St Domingue il est traduit devant le tribunal révolutionnaire de Rochefort, condamné à mort et guillotiné le jour même (parmi ses accusateurs figurent deux français de Port au Prince).

 

Mars 1795 : la Société Populaire de Rochefort réclame et obtient la réhabilitation de « celui qui fut l’un des plus brillants combattants de la guerre d’Amérique ».

 

SOURCES : E.Taillemite, Dictionnaire des marins français. H.Gaschignard, St Domingue et la guillotine, Généalogie Histoire Caraïbes, no 17,1990, pages 144-145.Vicomte de Lacroix, La révolution d’Haïti.

 

 

 

 




 

Remerciements Patrick Labail

Remerciements Bernard Dulou

Remerciements à Gilles Jogerst / Généamar pour ses recherches et la mise à disposition de ses données

http://pages14-18.mesdiscussions.net/pages1418/Forum-Pages-d-Histoire-aviation-marine/marine-1914-1918/liste_sujet-1.htm

 

 

Retour Officiers et anciens élèves

 

     

http://www.serpent-a-lunettes.com  -  http://www.nommo.fr

La reproduction pour un usage privé est autorisée. Toute diffusion est soumise à l'autorisation du webmestre, créateur et propriétaire de ce site, voir mentions légales !

http://lalandelle.free.fr    http://tcd.bpc.free.fr   http://cvjcrouxel.free.fr   http://staffie.tribu.griola.free.fr  http://tcdorage.free.fr       

 

   visiteurs depuis la création de ce site internet en mars 2010 - MERCI à TOUS !