-------

-------

-------

-------

---------

---------

----------

-----------

 

 

- Officiers et anciens élèves -

 

 

Michel COURSAULT

(1916 - 1985)

 

 


Né le 18 août 1916 à LOCHES (Indre & Loire) – Décédé le 16 avril 1985 à TOULON (Var)

Inhumé au cimetière de Ligueil en Touraine.

Fils de René Augustin Coursault (1879 – 1926), Docteur en médecine, Croix de guerre 14/18, et de Marcelle de La Lande de Vallière.


Il intègre l’Ecole Navale en septembre 1935.

 

Campagne Jeanne d'Arc 1937-1938

Remerciements Nicolas Audelin

 

A sa sortie de l’Ecole Navale, en septembre 1938, il est désigné pour l’Extrême-Orient pour un embarquement sur la canonnière Argus à Canton (Chine). Cette canonnière était affectée à la protection de la concession française de Shameen. Il assistera à la prise de Canton par les forces japonaises en octobre 1938.

En décembre 1939, il est affecté à l’Etat-major des Forces Navales d’Extrême Orient à Saigon (Cochinchine), puis au bout de trois mois, il embarque sur l’aviso Amiral Charner.

En janvier 1941, l’Amiral Charner faisait partie du groupe naval (croiseur La Motte-Picquet et trois Avisos) commandé par le capitaine de vaisseau Bérenger, qui remporta le combat naval de Koh Chang contre les forces navales thaïlandaises.

Dans ses Mémoires de guerre, le général de Gaulle évoquera « la brillante victoire navale du 17 janvier 1941 au cours de laquelle le croiseur La Motte-Picquet et quelques avisos français ont envoyé par le fond la flotte du Siam ».

En juin 1941, nommé aide de camp du contre-amiral Bérenger, commandant la Marine en Indochine, puis en février 1943, embarque comme commandant du Patrouilleur Picanon.

Fin février 1944, est promu Lieutenant de vaisseau.

De février 1944 à février 1945, commandant d’armes à Bangoï, dans la baie de Cam Ranh, puis commandant par intérim de l’ile Tagne.

Le 9 mars 1945, coup de force des Japonais, prisonnier, il est dirigé sur Saigon ou l’ensemble des prisonniers se libéreront eux-mêmes, en septembre 1945, pour participer activement à la prise du contrôle de Saigon.

Le 25 mars 1946, embarque avec sa femme et ses deux enfants sur le paquebot L’Eridan pour la France qu’il avait quittée le 16 septembre 1938.

En août 1946, embarque comme officier de transit sur le porte avions Dixmude qui doit aller chercher des avions aux Etats-Unis puis du ravitaillement aux Antilles.

En mars 1947, est nommé officier des sports de la 3ème Région Maritime.

En janvier 1948, embarque comme officier en second sur le destroyer d’escorte Somali.

En février 1950, nommé, à Cherbourg, commandant de l’escorteur côtier Lansquenet (1ère Division d’Escorteurs Cotiers).

D’octobre 1951 à décembre 1952, Ecole de guerre navale puis en janvier 1953, sous chef d’état major logistique à Bizerte (Amiral Jozan commandant de la Marine en Tunisie).

En septembre 1954, prends le commandement en Algérie du destroyer d’escorteur Soudanais, puis en novembre 1955, embarque sur le porte avions Lafayette, qu’il quittera en mars 1957 pour rallier son nouveau poste d’instructeur au Centre d’Entrainement de la Flotte.

De juillet 1959 à octobre 1961, en poste à Naples (Italie) au CoMedCent (Commandement Méditerranée Central).

Fin octobre 1961, reconnu comme commandant de l’escorteur d’escadre Casabianca par le contre Amiral Bailleux (1ère Flottille d’escorteurs d’escadre).

Fin octobre 1963, prends sur l’E.E Surcouf, les fonctions de chef d’état-major de la 1ère FEE commandée par le contre amiral F.Bailleux.

Promu Capitaine de vaisseau le 1er mars 1964.

En septembre 1964, affecté au Centre d’Entrainement de la Flotte sur le Jean Bart à Toulon.

En mai 1967, prends le commandement de l’E.E Forbin et de la 6ème Division d’Escorteurs d’Escadre.

Le 12 mars 1968, la 6ème DEE, intègre le « groupe Alfa », commandé par le contre-amiral Levesque (promotion 1930), qui appareille de Toulon afin de participer à la seconde campagne française d’expérimentations nucléaires à Mururoa (Polynésie Française).

En juillet 1968, est nommé Directeur des études à l’Ecole Supérieure de Guerre Navale, poste qu’il occupera trois ans avant d’être promu, en août 1971, au grade de Contre Amiral pour prendre le commandement de l’Escadre de la Méditerranée.

En septembre 1973, il quitte son commandement et est nommé préfet maritime adjoint de la IIIème Région maritime à Toulon.

Le 14 août 1974, le Contre Amiral Michel Coursault quitte la marine active, après 39 ans de services, dont 29 années et 6 commandements à la mer et 14 ans en campagne et à l’étranger.

 

Extrait Cols Bleus / 31 aoû 1974

 

Commandeur de l’Ordre national du Mérite

Officier de la Légion d’Honneur

Chevalier de l’Ordre du Mérite de la République italienne

Officier du Mérite maritime

 


 

Complément

 

Extrait du livre “Marine Indochine” - Page 71 - Le coup de force du 9 mars 1945
 

 

Remerciements Alain Cloarec

Remerciements Texte et photos / Thierry Coursault

 

 

Retour Officiers et anciens élèves

 

     

http://www.serpent-a-lunettes.com  -  http://www.nommo.fr

La reproduction pour un usage privé est autorisée. Toute diffusion est soumise à l'autorisation du webmestre, créateur et propriétaire de ce site, voir mentions légales !

http://lalandelle.free.fr    http://tcd.bpc.free.fr   http://cvjcrouxel.free.fr   http://staffie.tribu.griola.free.fr  http://tcdorage.free.fr       

 

   visiteurs depuis la création de ce site internet en mars 2010 - MERCI à TOUS !