-------

-------

-------

-------

---------

---------

----------

-----------

 

 

- Officiers et anciens élèves -

 

 

 Pierre Yves Marie COMBY

(1897 - 1991)

 

Source web

 

Né le 31 février 1897 - Décédé en 1991

Oncle de Jean Yves Comby, promotion 1963

Père du Médecin de Marine Fréderic Comby et de Jacques Yves Marie Comby, promotion EN 1954

Frère de Paul Comby, promotion EN 1913

Beau frère de Maurice Hurel, promotion EN 1914 (major)

 

Engagé volontaire en 1914.

École Navale promotion 1917.

Enseigne de vaisseau de 2ème classe le 15 mars 1918; port CHERBOURG.

Le 1er novembre 1919, en congé sans solde et Hors cadre à la Maison DUVAL, armateur à DEAUVILLE.

Enseigne de vaisseau de 1ère classe de réserve le 14 février 1925.

 

Maison DUVAL, armateur à DEAUVILLE

 

Complément

En 1939, en dépit de son âge et de ses charges de famille (six enfants), il s'engage volontairement, comme il l'avait déjà fait lors de la Première Guerre mondiale.

Officier de Marine, il participe à l'évacuation de Dunkerque à bord du contre-torpilleur La Bourrasque.

Celui-ci ayant été coulé, il doit nager, blessé, pendant des heures avant d'être recueilli.

Rentré à Caen, il refuse la défaite et prête, dès 1940, son concours à certains membres du réseau Hector.

Au début de l'année 1943, il intègre, officiellement cette fois, les rangs de CDLR, dont il sera un des membres les plus actifs, sous le pseudonyme de "Boileau".

Peu après, à la suite de la fusion opérée avec l'OCM, il devient chef d'état-major adjoint de la nouvelle organisation.

Mettant à profit son activité de négociant en combustibles, il obtient de la Feldkommandantur (Note de MLQ: l'équivalent allemand de la Préfecture, pour le Calvados la Feldkommandantur 723, siège à l'hôtel Malherbe, place Foch) l'autorisation d'exploiter, pour le compte de la Société des Tourbières de Normandie, des gisements situés dans le Bessin, en zone côtière interdite.

Il en profitera pour relever les plans des défenses du Mur de l'Atlantique.

Parallèlement, il ouvre, place Saint Sauveur à Caen, un pseudo bureau d'études, qui dissimule, en fait le lieu de rendez-vous et la boîte aux lettres du mouvement.

Prévenu en novembre 1943 de la surveillance exercée par la Gestapo sur cette officine.

Pierre Comby décide de s'éloigner quelque temps.

Son adjoint, Emmanuel Robineau , est moins prudent. Son arrestation entraîne en décembre une vaste rafle contre l'OCM-CDLR du Calvados.

Dans ces conditions, Pierre Comby décide de partir pour la Haute-Savoie où il entrera en contact avec les maquis locaux, avant de regagner Caen quelques jours après le Débarquement.

Fervent gaulliste, il sera après la guerre l'un des principaux militants du Rassemblement du peuple français (RPF) dans le Calvados.

Source web

 

 

Remerciements Jean Yves Comby

Remerciements Antoine Comby

Remerciements à Gilles Jogerst / Généamar pour ses recherches et la mise à disposition de ses données

http://pages14-18.mesdiscussions.net/pages1418/Forum-Pages-d-Histoire-aviation-marine/marine-1914-1918/liste_sujet-1.htm

 

 

Retour Officiers et anciens élèves

 

     

 

La reproduction pour un usage privé est autorisée. Toute diffusion est soumise à l'autorisation du webmestre, créateur et propriétaire de ce site, voir mentions légales

http://lalandelle.free.fr    http://tcd.bpc.free.fr   http://cvjcrouxel.free.fr   http://www.gitesclossaintjouin.com    http://staffie.tribu.griola.free.fr

 

 

   visiteurs depuis la création de ce site internet en mars 2010 - MERCI à TOUS !