-------

-------

-------

-------

---------

---------

----------

-----------

 

 

- Officiers et anciens élèves -

 

 

Gérald André CAUVIN

(1923 - 20..)

 

 

Né le 23 Août 1923 à Paris, 17ème.


Etudes primaires chez les Frères des Ecoles Chrétiennes, à Casablanca, Maroc et au petit Lycée, études secondaires au grand Lycée Lyautey.


1940, Etudiant au M.I.T. (Massachusetts Institute of Technology, Cambridge,Mass.), U.S.A.

En 1942, le Capitaine de corvette Blaison (commandant le sous-marin FNFL Surcouf) et le RP Ducatillon passent faire une conférence à Boston pour rallier des français à la France Libre. Sur 4 français s’engageront Cauvin dans la Marine et son camarade Yves Pelletier de Chambure dans l’Armée.

Engagé aux FNFL le 22 Août 1942 , à la Mission Marine USA des FNFL. A Washington.(CV Gayral)

22 aout 1942 au 15 janvier 1943 : Services auprès de la Mission jusqu’au transfert à Liverpool par le bananier rapide “Jamaica Producer”, hors de tout convoi.

Candidat à l’Ecole navale

15 janvier 1943 : Incorporation à Londres, comme matelot sans spécialité, candidat à l’Ecole Navale ( confirmé non sans difficulté car le Service Technique des CN veut le nommer aussitôt Officier Ingénieur Technique ; affecté à la Caserne Bir Hakeim ( dans le sud de l’Angleterre) : Formation militaire des recrues, puis divers postes comme matelot sans spécialité, en attente de l’Ecole Navale.

1er juin 1943 au 1er décembre 1943 : Ecole Navale, au port , sur le Pt Théodore Tissier / en mer : goélettes Belle Poule et Etoile, puis sur l’aviso Amiens - Escorte de sous-marins anglais remontant en surface en Mer d’Irlande vers le Nord de l’Ecosse, pour opérer ensuite contre les convois allemands des côtes de Norvège.

1er décembre 1943 au 29 février 1944 : A terre dans les écoles de spécialités de la Royal Navy,(canon, asm, asdic, sécurité) , dont HMS Mercury.

Elève-Officier au 1er juin 1943

Aspirant au 1er décembre 1943

 

Source Musée Fusiliers Marins / 2e en partant de la droite

 

Du 1er mars 1944 au 1er février 1945, Embarqué sur la Frégate “La Surprise”, en fin de construction et armement à Blyth, Ecosse, comme chef de service Transmissions, Electricité, Radar, sous le commandement du CC Jean Levasseur(Compagnon de la Libération), ancien commandant de l’Aconit..

 

 

Après entraînement à Tobermory, convois et patrouilles diverses ; il accompagne plus tard comme tactical officer le CC Levasseur à Liverpool, au stage WATU de préparation secrète au débarquement de Normandie..

Le 5 Juin 1944 au soir, appareillage en convoi de troupes anglaises et de canadiennes pour l’opération Overlord du débarquement en Normandie, secteur Sword. Quelques épaves dangereuses sont coulées dues au mauvais temps. Arrivée au matin devant Ouistreham.

 

Passerelle de la frégate "La Surprise"

Le commandant Jean Levasseur (à droite), le 6 juin 1944, à vue de la côte normande.

Les autres hommes sont : l’officier en second Pascal Robin, l'aspirant Cauvin, l’officier de manœuvres Burel et le QM1 Jos Madec

Article Le Marin du vendredi 23 avril 2010

 

Convois incessants puis le 20 Juin devant Omaha Beach / explosion sur une mine à dépression ; bâtiment immobilisé et s’enfonçant par importante voie d’eau. Une ligne d’arbre perdue, safran et appareil à gouverner bloqués. Mesures immédiates de sauvetage avec météo de tempête (batardeau, pompage, deux échecs de prises en remorque et retour remorqué par troisième remorqueur en Angleterre à Portsmouth pour examen en cale sèche des dégâts. Au bassin, nuit de bombardement avec V1 passant vers Londres. Remorqué au pays de Galles pour réparations au chantier de Pembroke Docks. Cauvin y est chargé de l’installation d’un nouveau radar gyrostabilisé.

Enseigne de Vaisseau de 2ème classe le 1er septembre 1944.

Janvier à Octobre 1945 : “ Royal Navy Long Radar Course”, à HMS Collingwood, dont il sort 7ème de la promotion.

Enseigne de Vaisseau de 1ère classe le 1er septembre 1945.

Désigné comme officier radar dans le Service Artillerie du Bâtiment de Ligne Richelieu, en Extrême-Orient.

Octobre 1945 : il lui est demandé de faire l’intérim, au CNET, du LV Broc, chef de la section radar.

Octobre à novembre 1945, il rejoint l’Indochine par le croiseur “EMILE BERTIN”, sur lequel il reçoit mission de mettre au point les radars. L’Amiral Auboyneau avait sa marque à bord, et allait prendre le commandement des FMEO, à Saigon.

24 novembre 1945, il embarque à Saigon sur l hydravion Catalina qui porte l’Amiral Auboyneau au Richelieu pour inspection à Nha Trang. Au matin du 25, il est dans les rangs du service Artillerie et inspecté. Suivant un bon conseil, seul FNFL à bord, d’un équipage de 2016 hommes dont 76 officiers, il ne reporte sa croix de Lorraine que 12 jours plus tard, lorsque les téléphones internes 17MC et les radars fonctionnent à nouveau et que les officiers canonniers lui disent leur satisfaction. En Extrême Orient, les opérations contre le Japon avaient cessées, et commençaient celles contre le Viet Minh. Le Richelieu faisait de l’appui d’artillerie, et avait mis à terre une forte compagnie de débarquement et armé des engins fluviaux. Encore soutenu en logistique par l’Eastern Fleet, séjours à Trincomalee et Singapour. Retour en France, visites à Lisbonne et à Dakar.

Témoignage Officiel de Satisfaction du Ministre pour 3 études techniques originales.

15 Avril 1947 au 12 septembre 1949  : Professeur à l’ Ecole Radar de Mers El Kebir, Cours Officiers, et Cours BS avec la charge du Service B (radar) de Marine Oran, couvrant aussi Alger.

12 septembre 1949 au 8 septembre 1950 : Officier en Second de l’Escorteur côtier Sabre,(chef de la 5ème division d’E.C.) opérations de Surmar en Algérie et en Tunisie.

Promu au choix Lieutenant de Vaisseau le 5 octobre 1950.

16 novembre 1950 au 17 septembre 1951, DE Somali ,Centre d’Expérimentation Naval, Toulon., Officier chargé des Essais en Mer des nouveaux Matériels Electroniques., en liaison avec la CEPTRA de Toulon.

17 septembre 1951 au 2 novembre 1953 : Responsable Radar de EMG/TER, à Paris,. Rédaction des Circulaires Détection, missions d’observateur sur les porte-avions USN Wright, FD Roosevelt puis à l’exercice OTAN "MAINBRACE" sur le porte-avions Midway résultant dans des modifications de la détection radar du programme des Escorteurs T51 et le lancement du radar d’altimétrie DRBI-10.

Témoignage Officiel de Satisfaction du Ministre pour services exceptionnels en mai 1953.

Conférencier au CICOA. Assiste le CV Lorrain pour la création de la spécialité de Détecteur.

Se porte volontaire pour un commandement en Indochine.

5 novembre au 19 décembre 1953 : Adjoint au Commandant de la Dinassau 4,Nord Vietnam., et commandant opérationnel du peloton “CREUSE“ de vedettes FOM du RICM et des engins légers de la Dinassau pour des opérations dans le Secteur de Ninh Giang , du Song Thaï Binh, et du Van Uc.

Est cité à l'ordre de la Division, Croix de Guerre TOE

Actions décrites dans « Carnets du Tonkin, Dinassau 4 « . Les Indes Savantes 2001 du CF R.Chauvin, dédicacé par Pierre Mesmer, et dans « Dans la bataille ou la tempête, vedettes fluviales du RICM » chez Lavauzelle.

20 décembre 1953 au 27 décembre 1954 : Commandant le LSSL Rapière, Forces fluviales de Nam-Dinh. Convois et opérations.

 

Source et copyright / ECPAD

 

Ci-dessous, maquette navigante d’Alain Chauvin, ancien OM mécanicien du LSSL6 commandé alors par le LV Schloesing.

 

 

Photo d'un sauvetage de réfugiés au Cua Tra Ly, par la Capricieuse et la Rapière, après l'armistice

 

 

Ci-dessus, fanion de La Rapière avec fourragère TOE

 

Au musée des fusiliers marins de Lorient

Maquette réalisée par Gérald Cauvin et offerte au musée des fusiliers marins et commandos de Lorient

 

Sur la passerelle de la Rapière, où devant moi figure mon second, l'EV1 Yves Desbois, promo EN 50 devenu CV(H)

 

 

Croix de Guerre TOE, citation à l’ordre de l’Armée.

Croix de Guerre TOE, deux citations à l’ordre de la Division.

Croix de la Vaillance du Vietnam, citation à l’ordre du Corps d’Armée.

Ultérieurement, la Rapière recevra la Fourragère de la Croix de Guerre TOE.

 

"Unité de combat d'élite qui sous le commandement du lieutenant de vaisseau Cauvin a fait preuve d'une activité inlassable et a pris part à un nombre important de missions de surveillance maritime et d'opérations côtières et fluviale dans le Nord Vietnam.

S'est toujours distingué par la rapidité de ses réactions et la précision de ses tirs, réussissant à chaque engagement à infliger des pertes sévères à l'adversaire tout en demeurant indemne.

S'est particulièrement distingué au cours des 10 semaines d'opérations ininterrompues sur le Moyen Fleuve Rouge avec les Forces Fluviales de Nom Dinh en mars et avril 1954 et tout spécialement le 27 mars en neutralisant et contre-attaquant avec succès une forte embuscade près du village de Ngoaï Thon (km 85 du Fleuve Rouge), obligeant les Rebelles à abandonner 43 tués, 3 canons sans recul et 4 mitrailleuses."

 

 

Actions décrites dans « La Marine française dans la guerre d’Indochine », du contre amiral Bernard Estival, et dans la Revue Maritime,, Mars 54, « Souvenirs de Nam Dinh » de L.Julien-Binard. Et dans « Croix de guerre. Valeur militaire « La marque du courage » ; Editions LBM.2005.

Après l’armistice, le général Cogny le désigne comme délégué des Forces de l’Union Française pour les négociations et les opérations d’échange des prisonniers et troupes. Séjour de 3 mois en rivière à Samson, Tanh Hoa en territoire communiste, avec son LSSL, 2 LCT, et un hydravion de liaison.

Décembre 1954 à Juin 1955, Etat-major Marine Nord Vietnam, Chef Service TER, Chef 2ème Bureau Marine, en liaison étroite avec le colonel Levain et le cdt Mathon ,responsable Marine pour les Réfugiés , représentant Marine à la Commission Mixte NVN. .Organisation recueil et évacuation de 600 mille réfugiés catholiques, avec l’aide d’une équipe médicale de la Marine US (Dr Thomas Dooley) et d’un réseau de catéchistes vietnamiens et malgré l’opposition politique de certaines autorités française, formulées verbalement et jamais confirmées par écrit.

Officier de l’ Ordre du Mérite du Vietnam attribué au Dr Dooley et au LV Cauvin par le Président Ngo Dinh Diem, mais refusé par les autorités Françaises en ce qui le concerne.

Actions décrites dans “Sauvetage en Indochine”, Selection du Reader’s Digest, Juin 1956 et dans “Le Journal du Dr Tom Dooley”, Casterman,1964, et dans un court métrage de Jacques Perrin.

Septembre 1955 à Septembre 1956, EMG, 2ème bureau, Responsable électronique et interceptions. Préparation opération de Suez.

16 juin 1956 : Nommé Chevalier de la Légion d’Honneur pour Services Exceptionnels en Indochine.

Septembre 1956 : départ en congé hors cadres et sans solde dans l’intérêt de la Défense Nationale, pour 3 ans.

Septembre 1956 : cadre à la compagnie Thomson-Houston, Siège Paris. Affaires OTAN et USA. ; prépare une implantation aux USA permettant de s’affranchir progressivement des liens avec General Electric.

1958 à 1961 : Directeur Général de Thomson Electric Company, qu’il fonde à New York.

Lieutenant de Vaisseau de Réserve le 1er septembre 1959.

1961 à 1967 : Directeur Adjoint, et Directeur Commercial du Groupement Systèmes Electroniques Radars, THOMSON-HOUSTON et particulièrement représentant français au sein du consortium de l’ OTAN pour le programme : Nadge de couverture radar de l’Europe. Lancement du programme Cactus en République d’Afrique du Sud, devenu ensuite le système Crotale.

Capitaine de Corvette de Réserve le 1er aout 1962

1967 à 1968 : Directeur des Affaires Militaires et de l’Aviation Civile.

1968 à 1979 Directeur des opérations internationales de Thomson-CSF, puis Vice-président Directeur Général de Thomson-CSF international et simultanément Président du Thomson Institute (formation des cadres supérieurs ; Y dirige les stages de géopolitique avec le Prof. Dominique Moïsi de l’IFRI)

Administrateur de diverses sociétés en France et à l’étranger.

Négociation et conclusion avec l’Arabie Saoudite de très gros contrats ( Shahine puis Al Thakeb)

Assistance et conseil à l’Egypte pour la terminaison de sa coopération militaire avec l’URSS et pour le traité de Paix avec Israël.

Capitaine de Frégate de Réserve le 1er octobre 1970


27 janvier 1975 : Décoré par le Président Anouar el Sadate en visite à Paris, remet la plaque de Grand Officier de l’Ordre du Mérite de la République Arabe d’Egypte au Président de la République, J.Chirac, et à G.Cauvin.

2 février 1978 : Officier de la Légion d’Honneur au titre du Commerce Extérieur.

L’Arabie Saoudite demande au Ministère de la Défense Français que Thomson le libère de ses obligations et qu'il soit mis à disposition de l’A.O.I. (Arab Organization for Industrialisation), formée de l’Arabie Saoudite, de l’Egypte, du Qatar et des Emirats Arabes Unis).( le ministre de la Défense signifie à Thomson cette requête et le désir qu’elle soit satisfaite)

1979 à 1984 : Conseiller Général du Président de l’AOI, au Caire, Egypte.

Capitaine de Vaisseau de Réserve le 1er octobre 1981

1980 à 1983, Retour partiel chez Thomson SA Paris, sur demande du Président Walhain.

Successivement : Chargé de mission auprès des Présidents de Thomson-Brandt et de Thomson-CSF,( temps partagé avec l’AOI, en accord avec le Président Moubarak.).

Puis Directeur Délégué aux Relations Extérieures du Groupe Thomson, et Directeur Général Adjoint, Directeur des Affaires Commerciales.

Capitaine de Vaisseau (Honoraire) du 23 aout 1982

1983 à 1987 :Administrateur de Thomson CSF ,Directeur Attaché au Président de Thomson SA.

1986 : Commandeur de la Légion d’Honneur au titre de la Défense Nationale.

1987 à 1997 :Administrateur de Thomson CSF, et Conseiller du Président de Thomson SA.

De 1998 à 2004 , Conseiller de Thomson CSF International, devenu Thales International. Consultant de sociétés étrangères (USA, Espagne , et Arabie Saoudite ).

 

Cérémonie du 6 juin 2004, anniversaire du Débarquement à Ouistreham,

en compagnie de Guy Ducourau, ancien de la Surprise

 

 

Juillet 2010. Chevalier des Palmes Académiques. Pour ses interventions dans les Lycées et Collèges du Morbihan, pour le Concours scolaire de la Résistance et de la Déportation.

 

Source web  /  Gérald Cauvin - 5ème en partant de la gauche de la photo

 


A rédigé :

Premiers ouvrages de cours en français de l’Ecole Radar de la Marine Nationale .1947-49.

Rédaction des premières circulaires « Détection » de l’Etat Major de la Marine.

Collaboration à la Sélection du Reader’s Digest, Juin 1956 (“Sauvetage en Indochine”)

Articles et illustrations dans la Revue Maritime,1956-1957.

Conférences à AEN Lorient et à l’Institut de Locarn.

Conférence à l’Ecole Navale en 2009 sur le commandement .

Interventions dans les classes d’Histoire des Lycées et collèges du Morbihan.


Est cité dans :

Carnets du Tonkin, Dinassau 4, du Cdt René Chauvin . Les Indes Savantes 2001. Préface de Pierre Messmer.

Les Indes Savantes 2001 du CF R.Chauvin, dédicacé par Pierre Mesmer, et dans « Dans la bataille ou la tempête,
vedettes fluviales du RICM » chez Lavauzelle.

Revue Maritime,, Mars 54, « Souvenirs de Nam Dinh » de L.Julien-Binard.

“Le Journal du Dr Tom Dooley”, Casterman,1964.

 

Articles de presse :

A comme armes, Eric Gerdan ; 1975. Alain Moreau.

”PW”, Dirk & Johanna de Villiers.1984.Tafelberg.RSA.

L’argent noir, Pierre Péan. 1988. Fayard.

Les bons, les brutes et les autres, Mireille Rusinak. 1989. Pierre Belfond

”Négocier Gagnant”, de Marc Cathelineau, InterEditions, 1991

 

 

Complément

 

Source / Historique des FNFL

 

Retour Officiers et anciens élèves

 

     

http://www.serpent-a-lunettes.com  -  http://www.nommo.fr

La reproduction pour un usage privé est autorisée. Toute diffusion est soumise à l'autorisation du webmestre, créateur et propriétaire de ce site, voir mentions légales !

http://lalandelle.free.fr    http://tcd.bpc.free.fr   http://cvjcrouxel.free.fr   http://staffie.tribu.griola.free.fr  http://tcdorage.free.fr       

 

   visiteurs depuis la création de ce site internet en mars 2010 - MERCI à TOUS !