- Officiers et anciens élèves -

 

 

Joseph Grégoire CASY

(1787 - 1862)

 

 

 


Né le 8 octobre 1787 à AURIBEAU (Var, aujourd’hui Alpes Maritimes) - Décédé le 19 février 1862

fils de Philippe CASY, négociant et de Marianne LAMBERT.

épouse le 2 juin 1855 à Paris (1er) Sophie Anne Louise ROY.
 

Entré au service en 1803.

Aspirant le 8 octobre 1804.

Enseigne de vaisseau le 12 juillet 1808.

Lieutenant de vaisseau le 31 juillet 1816.

Il sert de 1819 à 1821 sur le vaisseau de 80 canons Colosse, puis la frégate de 46 canons Galathée, à l’escadre anglo-française chargée de surveiller les côtes d’Afrique.

Pendant la guerre d’Espagne en 1823, il croise à bord de la frégate de 46 canons Junon, les côtes de Catalogne.

Il embarque sur la frégate de 52 canons Marie-Thérèse commandée par le capitaine de vaisseau Claude Ducampe de Rosamel, pour une longue campagne dans le sud de l’Atlantique et dans l’Océan Indien de 1823 à 1827.

Capitaine de frégate le 5 avril 1827.

Il embarque sur le vaisseau de 74 canons Breslaw et assiste à la bataille de Navarin.

Sur le vaisseau de 74 canons Trident lors de la campagne de Morée, il en prend le commandement lors de l’expédition d’Alger en 1830, le bâtiment porte à cette occasion la marque du contre-amiral Ducampe de Rosamel, commandant en second de l’armée navale, aux ordres de l’amiral Duperré.

Capitaine de vaisseau le 9 janvier 1831.

Sur la frégate de 52 canons Calypso (l’ancienne Marie-Thérèse) en 1832, il est commandant du vaisseau de 80 canons Duquesne de 1833 à 1836.

Commandant du vaisseau de 100 canons Hercule de 1837 à 1838, il sert d’instructeur pour la forma-tion maritime du prince de Joinville.

Contre-amiral par ordonnance royale du 14 février 1839.

Major-général de la marine au port de Toulon de mai 1839 à 1841, il est nommé préfet maritime de Rochefort en août 1844.

Vice-amiral le 17 décembre 1845, il est désigné comme membre du conseil d’amirauté en juillet 1848.

Préfet maritime de Toulon du 18 octobre 1848 au 31 août 1849, pendant cette période, il dirige les préparatifs de l’expédition de Rome.

Versé dans le cadre de réserve en juin 1853, il est fait comte romain par bref pontifical du 30 septembre 1853, autorisé par décret impérial du 11 avril 1859.

Décédé le 19 février 1862 à Paris (IXe).

 

Décorations :

Chevalier (1826), officier (1831), commandeur (1836) grand-officier de la Légion d’honneur le 22 avril 1847.

Dossier Légion d'Honneur / Lien web


Carrière politique :

Il est élu le 24 avril 1848 au scrutin de liste départementale par 26998 suffrages, pour 87828 votants et 96216 inscrits, représentant du peuple à l’Assemblée Constituante, en 7ème position sur 9, pour représenter le Var, son département de naissance.

Contrairement aux dires de Charles Mullié, il n’est pas réélu à l’assemblée législative le 13 mai 1849

Considéré comme conservateur dans son arrondissement natal de Grasse et dans celui de Draguignan, il est jugé progressiste dans celui de Toulon, peut-être sous l’influence des marins et des ouvriers du port, qui connaissent son rôle envers les équipages et qui votent pour la première fois.

A l’assemblée, il vote parfois avec la droite, parfois avec la gauche ; proche du prince de Joinville, il n’en vote pas moins le 26 mai 1848, pour le bannissement de la maison royale d’Orléans.

La commission exécutive le nomme au poste de ministre de la marine le 11 mai 1848.

Il démissionne après la violente répression de l’insurrection démocratique des 23, 24 et 25 juin 1848, par le général Cavaignac, remplacé à la tête du ministère par Jules Bastide le 29 juin 1848.

Il est élevé à la dignité de Sénateur le 26 janvier 1852.

 

Sources :

Archives manuscrites aux archives départementales du Var (ADV) :Elections législatives - Elections à l’Assemblée nationale Constituante du 24 avril 1848 - Procès-verbal des résultats pour l’ensemble du département [cote 2 M 3-13].

Sources imprimées à la Bibliothèque municipale de Toulon (BMT) : Le Moniteur Universel n° 64 du mardi 5 mai 1839, page 344.

Reboul « Biographie et bibliographie de Grasse », Grasse, Crossnier, 1877, page 16.

Sites internet (pour l’état-civil) : www.culture.gouv.fr/documentation/leonore.. (acte de baptême, dans son dossier de la légion d’honneur et www.archives.paris.fr (acte de décès [cote V4E 985])

Documentation personnelle : Annuaires de la marine et des colonies (diverses années), G. Vapereau « Dictionnaire universel des Contemporains » 3ème éd., Paris, Librairie Hachette, 1866. Dr Icard « Les provençaux titrés et anoblis au XIXe siècle » mémoire de l’Institut Historique de Pro-vence, page 186. Jean Bernardini-Soleillet « Cap sur Alger –Toulon 25 mai 1830-». Versailles, Editions de l’ Atlanthro-pe, 1980.
 

Remerciements André Delambily

 

 

Retour Officiers et anciens élèves

 

      

 Merci de faire une visite à ces partenaires qui contribuent par leur soutien à ce travail de "Passeur de Mémoire"

Remerciements

La reproduction pour un usage privé est autorisée. Toute diffusion est soumise à l'autorisation du webmaster, créateur et propriétaire de ce site, voir mentions légales

http://lalandelle.free.fr    http://tcd.bpc.free.fr   http://fuscomarine.free.fr   http://musee.fusco.lorient.free.fr/   http://cvjcrouxel.free.fr    http://nathalie.magnetiseur.free.fr