-------

 

-------

-------

-------

---------

---------

----------

-----------

 

 

- Officiers et anciens élèves célèbres -

 

 

Raoul Victor Patrice CASTEX

(1878 - 1968)

 

 

 

Né le 27 octobre 1878 à SAINT-OMER (Pas-de-Calais) - Décédé le 10 janvier 1968 à VILLENEUVE-de-RIVIÈRE (Haute-Garonne).

 

 


Entre dans la Marine en 1895 (port TOULON)

Démissionne et se représente au concours de 1896, major de sa promotion

Aspirant le 5 octobre 1898.

Aspirant de majorité sur le cuirassé "BRENNUS, Escadre de Méditerranée (Cdt Augustin BOUÉ de LAPEYRÈRE).

En 1900, sur la "CARAVANE", en Extrême-Orient, il se distingue lors du naufrage du transport sur les côtes japonaises le 23 octobre 1900.

Enseigne de vaisseau le 5 octobre 1900.

Au 1er janvier 1901, sur le cuirassé "SAINT-LOUIS", Escadre de Méditerranée (Cdt Pierre LECUVE).

En 1902, sur le "BENGALI", en INDOCHINE en mission hydrographique.

Officier d'académie.

En 1904, Officier d'ordonnance du Ministre de la Marine.

En 1904-1905, Instructeur à l'École de pilotage sur l' "ÉLAN" (Cdts Victor VOITOUX puis André LEQUERRÉ).

Lieutenant de vaisseau le 25 juillet 1907

Officier d'ordonnance du Ministre de la Marine. Idem au 1er janvier 1909.

En 1910, Commandant l'École de chauffe à BREST.

Au 1er janvier 1912, en instruction sur le croiseur cuirassé "POTHUAU", École de canonnage.

Officier breveté Canonnier.

Chevalier de la Légion d'Honneur.

Au 1er janvier 1914, Officier d'ordonnance du Ministre de la Marine, détaché au Cabinet du Ministre de la Guerre;

Officier-Élève à l'École Supérieure de la Marine. Breveté en 1914.

Après un passage sur le "DANTON", il est affecté sur le "CONDORCET", et un temps détaché comme Officier de liaison à l'Armée d'orient à SALONIQUE.

Cité à l'ordre de l'Armée navale en décembre.

Croix de Guerre.

Capitaine de corvette le 1er juillet 1917.

Il commande l'aviso "ALTAÏR" aux patrouilles de Méditerranée.

À nouveau Officier d'ordonnance du Ministre de la Marine.

Capitaine de frégate le 30 mars 1918.

Au 1er janvier 1921, Chef du Service Historique de la Marine qu'il avait été chargé de créer en 1919, et Membre de la Commission supérieure des bibliothèques et des archives de la Marine.

Contre-amiral en août 1928.

Vice-amiral, théoricien de premier plan, visionnaire, un stratège de renommée mondial, auteur de nombreux ouvrages et de thèses

 

 

Extrait Ouest-France / 4 novembre 1934

 

 

Complément :

De Saint Omer où il naquit à Villeneuve de Rivière, berceau de sa famille, où il vécut ses dernières années, il a parcouru le monde au fil des missions d’une vocation vouée à la défense.

Sa carrière l’a conduit de l’escadre de la méditerranée ,à celle de l’Atlantique, les mers du Nord, la Chine, tous les grands postes opérationnels et d’administration centrale.

 

Professeur à l'École de Guerre Navale, il obtient le grade de contre-amiral en 1928.

 

Extrait Ouest-France / 10 aout 1928

 

 

Extrait Ouest-France / 23 octobre 1935

 

Extrait La Dépêche de Brest / 23 octobre 1935

 

Extrait La Dépêche de Brest / 23 octobre 1935

 

Extrait La Dépêche de Brest / 23 octobre 1935

 

Extrait La Dépêche de Brest / 23 octobre 1935

 

En 1935, il prend rang et appellation d'amiral.

 

Extrait La Dépêche de Brest / 3 novembre 1935

 

11 novembre 1935 à Brest

Extrait La Dépêche de Brest / 12 novembre 1935

        

 

 

Il est fait grand officier de la Légion d'Honneur le 2 juillet 1936.

 

Extrait La Dépêche de Brest / 15 juillet 1936

 

Il termine sa carrière comme commandant des forces maritimes du Nord.

Il est le fondateur de l'Institut des hautes études de la défense nationale en 1936, dont il sera le directeur jusqu'en 1939.

Il est chargé de la refonte du Service Historique de la marine après 1919, de la direction de l'école de guerre navale en 1932 et en 1936, de celle du Centre des Hautes études de défense nationale.
 

 

Extrait Ouest-France / 23 aout 1936



Entre 1929 et 1939, Castex publie Théories Stratégiques. Il y développe une thèse sur le lien entre guerres terrestre et navale, et l'existence pour un pays comme la France d'un « centre de gravité » situé au-delà des frontières continentales.

Castex propose que ce centre de gravité aurait dû s'établir en Afrique du Nord bien avant 1939 avec l'installation des principales usines d'armement et du siège du gouvernement [réf. nécessaire].

En 1939, il recommande d'accorder l'indépendance aux états d'Indochine, indéfendables face au Japon, ainsi qu'aux États du Levant sous mandat français (Syrie et Liban) de façon à en faire des alliés.

En 1945, il publie dans La Revue de la Défense Nationale l'article "Aperçus sur la bombe atomique", devenant le premier officier à publier sa réflexion sur l’arme atomique et la dissuasion nucléaire.

En 1955, Castex publie dans la même revue un article intitulé "La Russie, rempart de l'Occident", dans lequel il théorise la montée en puissance de la Chine et sa rivalité à venir avec les occidentaux.

Raoul Castex fut élu mainteneur de l'Académie des Jeux floraux de Toulouse en 1948.

Source web

 

     

Cliquez sur l'image pour agrandir

Extrait Cols Bleus / 7 septembre 1985

Remerciements Dominique Duriez

 

 

 

 

 

 

Remerciements Bernard Dulou

Remerciements à Gilles Jogerst / Généamar pour ses recherches et la mise à disposition de ses données

http://pages14-18.mesdiscussions.net/pages1418/Forum-Pages-d-Histoire-aviation-marine/marine-1914-1918/liste_sujet-1.htm

 

 

Retour Officiers et anciens élèves

 

     

 

La reproduction pour un usage privé est autorisée. Toute diffusion est soumise à l'autorisation du webmestre, créateur et propriétaire de ce site, voir mentions légales

http://lalandelle.free.fr    http://tcd.bpc.free.fr   http://cvjcrouxel.free.fr   http://www.gitesclossaintjouin.com    http://staffie.tribu.griola.free.fr

 

 

   visiteurs depuis la création de ce site internet en mars 2010