-------

-------

-------

-------

---------

---------

----------

-----------

 

 

- Médecin de la Marine -

 

 

Théophile Louis CARADEC

(1851 - 1927)




 


 

Né le 30 mars 1851 à BREST (Finistère) - Décédé le 27 août 1927 à BREST (Finistère)

Fils de Théophile Jules François Marie (1816-1883), médecin de la Marine puis civil et d’Amélie Françoise LEVEQUE.

Marié avec Clarisse GOUYE.

Neveu d'Émile Adolphe, promotion EN 1842

Neveu de Louis Marie. Médecin de Marine. Né le 17 mars 1820 - Crozon (Finistère). Décédé le 30 novembre 1887 - Brest (Finistère)

 

19 novembre 1869 : il entre à l’Ecole de médecine navale de Brest.

7 novembre 1872 : il est nommé aide-médecin.

Il est affecté à Toulon où il se distingue en sauvant des malades lors de l’incendie de l’hôpital maritime.

1873 : il est embarqué sur le croiseur Jeanne d’Arc.

1874 : il sert sur le Finistère.

1874-1876 : il alterne des services à Brest, Toulon, Paris et un embarquement sur la Psyché.

Novembre 1876 : sujet au mal de mer il offre sa démission qui est acceptée.

Février 1879 : il soutient sa thèse de doctorat à Paris. Il demande sa mise en réserve.

1879-1882 : nommé médecin de deuxième classe de réserve, il est rattaché au 1er régiment d’infanterie de Marine à Cherbourg.

Rentré à Brest, il succède à son père comme médecin civil, et nommé médecin à l’hôpital civil de Brest.

Frappé par le grand nombre de décès de nourrissons, il devient spécialiste des maladies infantiles.

Il publie le Manuel des mères contenant des conseils en matière d’hygiène et d’éducation, et de nombreux articles dans des revues spécialisées.

Il publie également sur le spina-bifida, l’enchondrome, la dysenterie et la rétroversion utérine.

Il enseigne à l’Ecole des infirmières de Brest.

Il soigne gratuitement les pauvres et visite leurs foyers, ce qui lui vaut le surnom de « médecin des pauvres ».

Poète et écrivain il écrit notamment Autour des îles bretonnes.

Il collabore à la Dépêche de Brest (devenu Le Télégramme).

De passage à Brest, le Président Félix FAURE le décore Officier des Palmes académiques.

 

L’un de ses fils ayant été tué en octobre 1914, il fonde l’Oeuvre du paquet du prisonnier afin d’apporter du réconfort aux soldats sur le front et aux troupes portugaises cantonnées à Brest.

Il ouvre une souscription pour offrir des instruments de musique à la brigade des fusiliers-marins de Dixmude et un drapeau américain aux troupes stationnées à Brest.

Nommé Chevalier de l’Ordre du Christ par le gouvernement portugais.

 

Une rue porte son nom à Brest.

 

 

Extrait Le Télégramme / 9 avril 2004

 

 

Extrait La Dépêche de Brest / 28 août 1927

 

Extrait La Dépêche de Brest / 28 août 1927

 

Extrait La Dépêche de Brest / 30 août 1927

 

 

SOURCES : bio Caradec, Devoirs de Mémoire, ouv.collectif ss dir. Dr Francis Louis, Ceux du Pharo. Le Télégramme 9 avril 2004.
 

Remerciements Patrick Labail

Remerciements Stéphane Giran

Remerciements Bernard Dulou

 

Retour liste médecins

 

 

     

http://www.serpent-a-lunettes.com  -  http://www.nommo.fr

La reproduction pour un usage privé est autorisée. Toute diffusion est soumise à l'autorisation du webmestre, créateur et propriétaire de ce site, voir mentions légales !

http://lalandelle.free.fr    http://tcd.bpc.free.fr   http://cvjcrouxel.free.fr   http://staffie.tribu.griola.free.fr  http://tcdorage.free.fr       

 

   visiteurs depuis la création de ce site internet en mars 2010 - MERCI à TOUS !