-------

-------

-------

-------

---------

---------

----------

-----------

 

 

- Médecin de la Marine -

 

 

Jean Marie BAYOL

(1849 - 1905)




 


Né le 24 décembre 1849 à EYGUIERES (Bouches du Rhône) -Décédé le 3 octobre 1905 à PARIS (Seine), lors d’une session du Sénat.

Fils de Jean Baptiste Anastase, marchand de tissus, et de Marie Anne Rosalie JEAN.

 

Il fait ses études au Lycée de Nîmes.

1868 : il est étudiant à l’Ecole de médecine navale de Toulon.

Octobre 1869 : il est aide-médecin à Cherbourg.

1870-1871 : il est embarqué sur le Montcalm, le Lunier et le Rochambeau, à Brest et à Toulon, pendant le Guerre franco-prussienne.

1872-1874 : il est affecté à Toulon comme aide-médecin.

Mars 1874 : il soutient sa thèse de doctorat à Montpellier.

Novembre 1875-1876 : nommé médecin de deuxième classe (mars 1874), il sert sur la Vénus et prend part à sa campagne sur les côtes occidentales d’Afrique.

En juillet 1876 au Gabon il participe aux expéditions punitives du Como et de Remboé contre les Pahouins qui avaient attaqué les embarcations des traitants.

Il reçoit les éloges du capitaine de vaisseau CONRAD commandant la Venus qui le propose pour la Légion d’honneur.

1878 : il sert à bord de la Flore. Le 2 novembre il est promu médecin de première classe.

Mars 1879 : il arrive au Sénégal.

1879 : il est choisi par le Gouverneur BRIERE de l’ISLE pour accompagner le capitaine GALLIENI, Directeur des affaires politiques à St Louis, dans sa mission d’exploration du Haut Niger, en qualité de médecin-major.

Il devra s’installer à Bamako, comme Résidant de France.

Janvier 1880 : la mission quitte St Louis.

Avril 1880 : il arrive à Kita en pays Malinké et signe un traité de protectorat avec le chef TOKONTA.

En mai l’expédition subit une vive attaque des Bambaras au combat de Dio.

La mission arrive à Bamako, mais compte tenu de l’épuisement des membres et de l’hostilité de la population elle doit renoncer à y rester et rentre à St Louis.

L’habilité reconnu de BAYOL au cours de l’expédition lui vaut d’être fait Chevalier de la Légion d’honneur en même temps que GALLIENI, le 1er août 1880.

Il quitte le Service de santé de la Marine et intègre le corps des administrateurs coloniaux.

1881 : il est nommé responsable de la mission du Fouta-Djalon qui a pour objectif de déjouer le projet des Anglais dans cette région considérée comme la clef principale du Soudan et du Fouta-Djalon.

Il doit faire face à deux embuscades tendues par les Fulah.

5 juillet 1881 : il signe le traité du Timbo avec IBRAHIM SORY III, qui donne à la France le protectorat du Fouta-Djalon.

1882-1883 : il est chef de mission dans le Haut Fleuve du Soudan. Au cours d’expéditions dans le grand Bélédougou, il signe plusieurs traités en faveur de la France.

12 octobre 1883 : il est promu Lieutenant-Gouverneur du Sénégal chargé des Rivières du Sud et dépendances.

Il obtient du roi DUBREKA une concession sur la presqu’île Tombo (janvier 1885) sur laquelle BALAY érigera la ville de Conakry d’après des plans réalisés par BAYOL.

1885 : il est nommé Commissaire, délégué technique aux Affaires étrangères, de la commission franco-portugaise qui doit fixer la frontière de la Guinée portugaise.

1886 : il est nommé Commissaire de la commission franco-espagnole.

1887 : il est en mission dans le golfe du Bénin, commissaire de la République pour la délimitation franco-allemande à la côte des esclaves, chargé de délimiter les frontières du Petit-Popo sur le golfe du Bénin.

1888 : il est à nouveau commissaire dans la commission franco-espagnole.

1889 : il est second plénipotentiaire représentant les Colonies aux Affaires étrangères, dans la commission franco-anglaise chargée de toutes les affaires en litige à la côte occidentale d’Afrique.

13 juillet 1889 : il est élevé au grade d’Officier de la Légion d’honneur.

Août 1889 : il est envoyé en mission spéciale au Dahomey.

Sa mission est un échec.

Il se heurte à l’hostilité des chefs et rois locaux notamment BEHANZIN, confronté aux hésitations du Conseil des ministres et de la Marine.

Epuisé et malade, atteint d’une congestion du foie et de la rate, il rentre en France.

1889 : il est élu aux élections cantonales d’Eyguières.

Janvier 1891 : il est mis en disponibilité avec traitement de Gouverneur de quatrième classe puis de troisième classe en novembre 1891.

Il est remplacé par le docteur Noël BALLAY, nommé Gouverneur de la Guinée.

1er janvier 1892 : il est admis à faire valoir ses droits à la retraite comme Gouverneur honoraire.

1898 : il est élu Conseiller général puis Président du Conseil des Bouches du Rhône.

16 janvier 1903 : il est élu Sénateur.

Il vote régulièrement avec les Républicains radicaux groupés autour de CLEMENCEAU.

 

  

 

1905 : son éloge funèbre est prononcé par Armand FALLIERES Président du Sénat « Ce que l’on voyait surtout en lui, dans ce département d’où il était parti et où il était revenu après avoir accompli au-delà des mers une besogne utile à la France, c’était l’homme excellent qui savait joindre à ses convictions éprouvés et à une parfaite droiture de conscience et d’esprit des qualités de cœur d’un charme particulièrement précieux ».

Il a publié de très nombreuses études et ouvrages ainsi que des poésies provençales.

Son nom a été donné à une rue à Eyguières (Bouches du Rhône) et à Nîmes (Gard). Au Bénin une rue du Gouverneur Bayol à Cotonou et une place et une statue à Porto Novo.

 

 

 

Extrait L'Express du Midi / 5 octobre 1905

 

 

 

Dossier Légion d'honneur / Lien web

 

SOURCES : Germaine Ganier, notes sur Jean Bayol, Cahier d’Etudes africaines (Persée). Bio Bayol, Devoirs de Mémoire, ouv.collectif ss dir. Dr F. Louis, Ceux du Pharo. Base Léonore, LH/149/54., états de service.

 

Remerciements Patrick Labail

Remerciements Bernard Dulou

 

 

Retour liste médecins

 

 

     

http://www.serpent-a-lunettes.com  -  http://www.nommo.fr

La reproduction pour un usage privé est autorisée. Toute diffusion est soumise à l'autorisation du webmestre, créateur et propriétaire de ce site, voir mentions légales !

http://lalandelle.free.fr    http://tcd.bpc.free.fr   http://cvjcrouxel.free.fr   http://staffie.tribu.griola.free.fr  http://tcdorage.free.fr       

 

   visiteurs depuis la création de ce site internet en mars 2010 - MERCI à TOUS !