-------

-------

-------

-------

---------

---------

----------

-----------

 

 

- Officiers et anciens élèves -

 

 

Louis BAUDOUIN

(1922 - 2014)

 

 

 

Né le 7 juillet 1922 à MARSEILLE (Bouches du Rhône) - Décédé le 14 octobre 2014 à CANNES (Alpes Maritimes)


Diplômé de l’école des Arts et Métiers d’Aix-en-Provence, Louis Baudouin intègre la promotion 1942 de l’École Navale installée au fort Lamalgue comme ingénieur mécanicien grâce aux places ouvertes aux trois premiers classés de sa promotion.

Ainsi présent à Toulon le 27 novembre 1942 lors du sabordage de la flotte, il suit ses camarades à la caserne de Grignan puis est mis en congé d’Armistice.

Menacé du service de travail obligatoire, il y échappe en complétant sa formation à l’École nationale des moteurs à combustion et à explosion située à Paris dans les locaux de l’École polytechnique.

Rappelé à l’été 1943, il rejoint l’École Navale reformée à Clairac (Lot-et-Garonne).

En août 1944, l’École Navale forme une unité combattante qui, après une marche nocturne de près de 40 km, passe la Garonne au Mas d’Agenais et rejoint le maquis du Nécarais.

D’octobre au 22 janvier 1945, il participe aux derniers combats dans le Sud-Ouest et à la réduction de la poche de Royan.

Louis Baudouin rejoint ensuite le croiseur « Jeanne d’Arc » et participe à son bord aux ultimes missions de bombardement de la côte italienne en mars 1945.

A la paix, il embarque sur le cuirassé « Lorraine » comme officier mécanicien puis sur le cuirassé « Richelieu », qui accueille à son bord le Président de la République Vincent Auriol puis le Général Leclerc peu avant sa mort.

Embarque ensuite sur l’aviso « Commandant Delage ».

 

Remerciements Bernard Dulou

 

Embarque sur l’escorteur « Hova » (ex USS DE110).

Sous-marinier, il sert successivement sur les sous-marins « Astrée » (ex-Q200), « Commandant Bouan » (ex U510) et « Roland Morillot » (ex U2518).

En mer le 24 septembre 1952 lors du naufrage du sous-marin « Sybille ».

Participe ensuite à la conception et à l’armement de l’escorteur rapide « Breton » puis de l’escorteur d’escadre « Bouvet ».

Instructeur à l’école des mécaniciens de la Marine de Saint-Mandrier.

Quitte le service actif en 1960 pour devenir directeur technique du chantier naval de l’Estérel, à Cannes jusqu’en 1987, chantier spécialisé dans la construction navale en bois, produisant yachts de luxe et vedettes rapides de surveillance.
 

Chevalier de l’Ordre National du Mérite.

 

Capitaine de Frégate Honoraire.

 


 

 

Remerciements Bernard Dulou

Remerciements Biographie / Robin Baudouin / Renseignements transmis par la famille

 

 

 

Retour Officiers et anciens élèves

 

     

http://www.serpent-a-lunettes.com  -  http://www.nommo.fr

La reproduction pour un usage privé est autorisée. Toute diffusion est soumise à l'autorisation du webmestre, créateur et propriétaire de ce site, voir mentions légales !

http://lalandelle.free.fr    http://tcd.bpc.free.fr   http://cvjcrouxel.free.fr   http://staffie.tribu.griola.free.fr  http://tcdorage.free.fr