-------

-------

-------

-------

---------

---------

----------

-----------

 

 

- Officiers et anciens élèves célèbres -

 

 

Jean Edmond Émile Alfred AURILLAC

(1871 - 1917)

 

 

 

Né le 6 novembre 1871 à RIBÉRAC (Dordogne) - Décédé le 27 juin 1917 en mer d'Iroise, devant MOLÈNE.

Fils de : Honoré François, né à Ribérac le 17 mai 1833, dcd le 4 février 1895 à Ribérac. Médecin major de la Marine. Chevalier de la Légion d'honneur

 

Fiche Mémorial AEN 


Entre dans la Marine en 1888

Aspirant le 5 octobre 1891, port ROCHEFORT.

Au 1er janvier 1892, sur le cuirassé "HOCHE", Escadre de Méditerranée occidentale et du Levant (Cdt Hippolyte BOUTET).

Au 1er janvier 1894, sur l'aviso-torpilleur "BOMBE", Escadre de Méditerranée (Cdt Jean BOUHET des GENNETIÈRES).

Enseigne de vaisseau le 27 janvier 1894.

Officier breveté Fusilier.

Aux 1er janvier 1896, 1897, sur le transport "DRÔME", Service du littoral (Léon PONCELET, Cdt). 

Le 18 avril 1899, Adjoint au Commandant la Défense mobile à SAÏGON.

Officier breveté Torpilleur;

Aux 1er janvier 1899, 1901, port ROCHEFORT. Idem au 1er janvier 1900.

Lieutenant de vaisseau le 1er octobre 1901.

Au 1er janvier 1902, port ROCHEFORT.

Le 8 novembre 1902, Commandant un torpilleur de la Défense mobile de DUNKERQUE.

Le 4 décembre 1903, Commandant les torpilleurs en réserve de la Défense mobile de DUNKERQUE.

Officier breveté Canonnier.

Au 1er janvier 1906, Commandant la 6ème escouade d'apprentis-canonniers sur la "COURONNE", École de canonnage.

Chevalier de la Légion d'Honneur le 29 décembre 1907.

Aux 1er janvier 1908, 1909, sur le cuirassé "CHARLES-MARTEL", Division de réserve de l'Escadre de Méditerranée puis à TOULON (Cdts Victor SENÈS puis François LECOURTOIS).

Au 1er janvier 1911, port ROCHEFORT.

Le 31 mai 1911, Commandant le contre-torpilleur "FRONDE", Station des torpilleurs de SAÏGON.

Au 1er janvier 1914, Second sur le torpilleur "CASSINI", groupe de mouilleurs de mines de la 1ère Escadre (Cdt non identifié).

Le 27 juin 1917, Capitaine de corvette, Second sur le croiseur cuirassé "KLÉBER", il disparaît avec le bâtiment qui heurte une mine.

Cité à l'ordre de l'Armée navale : " Officier en second du croiseur KLEBER : après l'explosion d'une mine, a fait prendre les mesures de circonstances avec sang-froid et a maintenu l'équipage dans le calme. A tenu le commandant au courant de la situation intérieure avec jugement et mesure. Exemple d'abnégation et de fidélité au devoir est resté bravement sur le pont pendant les dernières tentatives pour amener un canot, l'eau envahissant le pont arrière. A disparu pendant le chavirement.".

 

 

 

Jugement déclaratif de décès rendu le 5 décembre 1917 à CHERBOURG, transcrit dans cette commune le 13 décembre suivant.




 

 

Extrait Ouest-France / 30 juin 1917

 

 

Extrait Ouest-France / 1er juillet 1917

 

 

Extrait Ouest-France / 2 juillet 1917

 

 

 

 

 

Dossier Légion d'Honneur / Lien web

 

 

Remerciements Stéphane Giran

Remerciements Bernard Dulou

Remerciements à Gilles Jogerst / Généamar pour ses recherches et la mise à disposition de ses données

http://pages14-18.mesdiscussions.net/pages1418/Forum-Pages-d-Histoire-aviation-marine/marine-1914-1918/liste_sujet-1.htm

 

 

Retour Officiers et anciens élèves

 

     

http://www.serpent-a-lunettes.com  -  http://www.nommo.fr

La reproduction pour un usage privé est autorisée. Toute diffusion est soumise à l'autorisation du webmestre, créateur et propriétaire de ce site, voir mentions légales !

http://lalandelle.free.fr    http://tcd.bpc.free.fr   http://cvjcrouxel.free.fr   http://staffie.tribu.griola.free.fr  http://tcdorage.free.fr       

 

   visiteurs depuis la création de ce site internet en mars 2010 - MERCI à TOUS !