-------

-------

-------

-------

---------

---------

----------

-----------

 

 

 

- Mascotte -

 

A ma connaissance, il n'y a pas eu de mascotte à l'Ecole navale. Si ce n'est pas le cas, je suis preneur de toutes informations

Des photos seront ajoutées régulièrement, si vous revenez, pensez à actualiser la page ou faire F5

 

 

 

Sur les bâtiments de la Marine nationale jusque dans les années 70, il était possible d'en rencontrer.

 

 

Brigade de l'amiral Ronarc'h en 1914

Remerciements Marie Détrée  /  En savoir plus / Lien web

 

1915, brigade de l'amiral Ronarc'h

 

 

1918, sur un chalutier dragueur de mines

 

Remerciements Photo / Christophe Rochet

 

 

Défense Toulon

Remerciements Photo / Christophe Rochet

 

 

Remerciements Photo / Christophe Rochet

 

Février 1928 / Rochefort

Remerciements D. Cazenave

 

 

16 juillet 1941 / Défilé des fusiliers-marins (1er RFM) avec leur mascotte à BEYROUTH.

Remerciements Aline Calippe



LYBIE 1942 1ère DFL

Remerciements Aline Calippe

 



1941 SYRIE Le Cdt AMYOT D'INVILLE, commandant le 1er RFM avec son chien.

Remerciements Aline Calippe

 



1941 Le 1er RFM avec sa mascotte.

Remerciements Aline Calippe

 

Source / Jacques Omnès :  Quand mon père était marin (1937 - 1945) / Lien web

 

Commando Kieffer

 

 

Remerciements Photo / Christophe Rochet

 

 

Sur le "Fringant"

 

Affectation ?

Remerciements José Tapia

 

 

Sur la "Jeanne d'Arc", en 1950

 

Passage de la Ligne sur le "TCD Orage" pour un chien en transit.

 

Commandos marine

 

 

1957 - 1958 / Fusiliers marins

 

Mascotte du commando de Montfort / Année ?

 

 

La jeune mascotte du Groupement des Hélicoptères de l'Aéronautique Navale n° 1 (GHAN-1)

qui en 1959 et 1960 regroupait les 321, 32 et 33F en Algérie

Source / Forum Cols Bleus

 

 

1960, chez les nageurs de combat

 

 

Cols Bleus n° 747 du 19 mai 1962

 

 

Sur l’ "Albatros" / 1990

Remerciements Photo / Jean Maurice Tassin

 

 

Feuille de service / 3 mars 1994 / CIN Brest

Remerciements Photo / Jean Maurice Tassin

 

 

 

 

 

Tarzan / Nemours - 1959 / Mascotte du commando Jaubert

 

 

 

 

 

 

 

 

Promotion au grade de Quartier Maître de 1ère classe / Boris

Source / Forum Cols Bleus

 

 

Marie Lou, mascotte de l'ARCTURUS

Remerciements Thémistocle Capitaine Haddock / Facebook

 

 

Article Cols Bleus

 

Mascotte de l'Aviso Escorteur F726, Commandant Bory. Plus précisément, elle y fut embarquée, le navire étant en escale à l'île Maurice, le 27 janvier 1976.

Voici comment. Une bande de joyeux bouchons gras, comprenez les mécaniciens du bord, rentraient d'une visite dans les Jardins de Pamplemousse.

Près du rivage, le regard de l'un deux fut attiré par un chien et son maître.

A première vue, l'animal était en train de se noyer, aidé par l'homme qui semblait tout faire pour tenter de la sauver.

C'est du moins ce que pensèrent les spectateurs car rapidement, ils comprirent que c'était le contraire.

Lhomme n'était autre que le propriétaire du chien et souhaitait visiblement s'en débarrasser.

Bien malgré elle, la joyeuse équipée assistait à la scène.

Réalisant ce qui était en train de se passer, les matelots s'approchèrent du propriétaire du chien.

On ne sait pas grand-chose de la discussion qui s'ensuivit ; juste que l'homme, passablement éméché, accepta le quart de rouge proposé par les marins en échange du chien.

S'en saisissant, le lâche abandonna son chien aux bons soins de la bordée.

Voilà comment, ce jour là, les mécanos du Commandant Bory négocièrent l'animal et l'échangèrent contre un quart de rouge.

Comme sil avait comprit qu'il leur devait la vie, le chien suivit les marins qui le ramenèrent, en douceur cette fois, sur l'Aviso. Tous s'aperçurent qu'il s'agissait, en réalité, d'une petite chienne.

A bord, il était de notoriété publique que le premier maître mécanicien de la machine arrière adorait les chiens.

Il était surnommé Jeannot.

On fit donc les présentations.

Plus que ravi, le patron s'occupa immédiatement de la petite chienne.

Mais avait-il le droit de la garder à bord ? Rien n'étant moins sûr, il décida de cacher sa passagère clandestine, déterminé à ne plus la voir quitter le bord.

Comme la complicité entre la chienne et le patron était évidente, le nom de la mascotte s'imposa de lui-même.

Ce sera Jeannette ! Puis, l'Aviso gagna la haute mer. C'est seulement après quelques jours d'une quarantaine forcée que Jeannette apparut au grand jour, trottinant gaillardement de coursive en coursive et de poste en poste.

Du pacha aux matelots du Bory, tous adoptèrent immédiatement la nouvelle mascotte du Bory.

Unanimement acceptée, elle fût, quelques jours plus tard, officiellement inscrite au rôle de l'équipage.

Choyée et dorlotée, tous n'avaient de cesse de lui rendre la vie la plus agréable possible.

Heureuse initiative qu'avaient eue les permissionnaires en goguette de lavoir amenée à bord.

Tous étaient convaincus de lavoir sauvée dune mort certaine.

Au fil du temps, Jeannette s'avéra être une chienne exceptionnelle.

Affecté dans les Forces Maritimes de l'Océan Indien, c'est à bord du même Bory que Jeannette gagna la Polynésie.

Appréciant diversement la traditionnelle cérémonie de baptême en tant que néophyte, la mascotte traversa sans encombre la ligne équatoriale.

Durant toute sa carrière maritime, elle passera la ligne une sacrée paire de fois.

Ces jours de fêtes n'étaient pas pour lui déplaire car au carré, l'ordinaire était toujours amélioré.

A son retour en métropole après campagne, le Commandant Bory fût mis en IPER.

Rien d'autre pour le navire que d'aller faire peau neuve dans le port militaire de l'arsenal de Lorient.

Pour la première fois, Jeannette faisait connaissance avec la Bretagne.

Embarquée comme simple matelot, elle gravît un à un tous les échelons jusqu'à être promue Major.

Elle participa aux patrouilles dans les pays du Golfe lors du conflit armé qui voyait s'affronter Iran et Irak.

Pour sa courageuse participation, elle fût proposée puis récipiendaire de la médaille d'Outre-mer avec l'agrafe Ormuz.

Elle fût également décorée de la médaille de la Défense Nationale.

En fin de carrière, Jeannette avait à son actif plus de 735 000 miles nautiques de navigation.

Traversant tous les océans et les mers de la planète, elle avait à son actif plusieurs tours du monde.

Asie, Australie, Océanie, autant de continents dont elle avait connu les ports.

Originaire de l'île Maurice, aimée et appréciée de tous, la mascotte quitta le bord peu de temps après avoir revu sa terre natale.

Après une carrière exceptionnelle sur l'aviso escorteur, Jeannette s'en alla le 19 août 1989.

Douloureux jour que celui de ce départ sans retour.

Accusant le coup de cette irréparable perte, l'équipage était orphelin.

Partout, du pont principal à la passerelle de navigation, des postes équipages à la cafétéria, des cuisines aux machines, l'ombre de la petite chienne planait.

Le manque était à la mesure de l'affection que tous lui portaient.

Cols bleus, le magazine officiel de la marine nationale lui rendra un hommage appuyé.

Il dira de Jeannette dans ses colonnes : Le 19 août 1989, s'éteint avec elle, une des plus lointaines traditions de la marine. Elle était l'une des dernières mascottes officielles embarquées de la marine nationale.

Le Major Jeannette fut effectivement parmi les toutes dernières mascottes embarquées sur les bâtiments de la marine nationale.

Elle fut, pour tous les marins qui la côtoyèrent, le plus beau souvenir de leur embarquement sur le Commandant Bory.

Avant Jeannette, Pilou, un adorable chien au pelage noir et blanc fut également mascotte à bord de l'aviso escorteur.

Il laissa à tous ceux qui l'ont connu un souvenir qui ne s'est toujours pas effacé.

Histoire écrite sous le pseudo de Skagerrac. Remerciements à l'auteur

 

 

2011 / Fusiliers marins

 

 

 

Afghanistan

 

 

 

Ils étaient aussi sur les anciens sous-marins, par soucis de veille au niveau du dioxyde de carbone (CO2) et du monoxyde de carbone (CO)

 

Mascotte du "Topaze"

 

Remerciements Photo / Christophe Rochet

 

 

Tango, mascotte du Sous marin "Monge"

Remerciements Gilles Jogerst

 

 

Mascotte du sous-marin "Psychée" / Nom : "Casa"

 

La mascotte du sous-marin "Rubis"

 

Sur la "CURIE"

     

 

Source web

 

 

Aout 1964 / Picpic / Sous-marin "MORSE"

Mascotte du S638 Morse, de 1964 à 1967. Le sous-marin, et c'est peu banal, fut construit aux Chantiers du Trait situé à une cinquantaine kilomètres de la mer. A la fin de sa construction, l'équipage affecté à bord arrivait à la base au compte goutte. Tous étaient provisoirement logés dans une petite baraque proche du chantier naval, logement provisoire que l'on avait baptisé Pic-Pic. Le Chantier du Trait était en effet implanté sur une ancienne usine textile. Un truc du genre, papa pique et maman coud ! Un jour, c'est aux abords de cette antique fabrique que l'équipage trouva un chiot. Il s'agissait d'une adorable petite femelle à la robe blanche et noire. Faisant ni une ni deux, les marins l'adoptèrent et baptisèrent leur nouvelle mascotte du nom de l'endroit. On ne pouvait plus logique ! Comme l'ensemble de ses congénères embarqués sur les sous-marins, Pic-Pic avait pour mission de détecter les émanations nocives de CO2. Etonnamment performant, ce chien réagissait à bord du Morse à moins de 1%. Aussi, dès qu'il commençait à geindre et s'agiter, bien que la teneur en CO2 n'était pas encore considérée comme dangereuse, l'animal trottinait en direction de l'échelle du kiosque, aboyait et demandait à sortir. La mascotte du sous-marin avait une autre spécialité. Au poste de combat, elle prenait un malin plaisir à faire des crocs en jambe au commandant, d'où le surnom qui lui fut donné, Pic-Pic croc en jambes. Autre singularité, si elle mangeait à table avec l'équipage, c'était dans une assiette. Si jamais petite chienne était attachée à son unité et aux marins qui l'entouraient, c'était bien elle. Au cours de sa longue carrière, la mascotte du Morse effectuera pas moins de 12 023 heures de plongée dont 2 622 heures de Schnorkel. En 1967, les augures de la marine nationale mirent officiellement un terme à la présence de chiens à bord des sous-marins français. Avancées technologiques aidant, on jugea en effet qu'ils n'y étaient plus d'aucune utilité. Après de bons et loyaux services, c'est le premier avril de la même année que le quartier maître chef Pic-Pic fut dégagé des obligations militaires. La petite mascotte du Morse fut recueillie par un ingénieur maritime qui l'emmena chez lui. Bonne âme grâce à laquelle Pic-Pic profita longtemps du bocage normand.

Remerciements histoire / Claude Le Guével

 

 

 

Au travail :

 

En 1914, à Paris, avec les fusiliers marins

 

 

Aumonier des fusiliers marins sur le Front de l'Yser / Vers 1915

 

 

Commandant de l'Ecole des fusiliers marins à cheval

 

 

 

 

 

Autres animaux :

 

 

 

Autres armes :

 

 

En 1958, un légionnaire de la "13" (13e Demi-brigade de Légion étrangère) en opérations trouve un âne crevant de faim dans le djebel.

Le légionnaire le ramène à la base et la bête devient la mascotte de l’unité sous le nom de « Bambi ».

Une photo paraît dans le « Daily Mail » de Londres.

La Légion se voit remettre un diplôme pour services distingués par la "Société américaine pour la lutte contre la cruauté envers les animaux" ainsi qu’un hommage de la « Société Royale pour la protection des Animaux » (RSPCA) de Londres.
Anonymat oblige, la récompense fut donnée à titre collectif.

Aujourd’hui, le 2e Étranger d’infanterie a aussi un âne pour mascotte, nommé Tapanar.

Immatriculé en tant qu’animal militaire, il dispose à ce titre d’une solde permettant son entretien et un caporal-chef est chargé de veiller sur lui. Il participe aux prises d’armes et représente dignement les mules des anciennes compagnies montées.

 

 

Autres pays :

 

 

 

 

Humour :

 

 

 

En savoir plus et photos  / Lien web

 

Remerciements Bernard Dulou

 

 

Retour Haut de page    /    Retour [École]

 

     

 

La reproduction pour un usage privé est autorisée. Toute diffusion est soumise à l'autorisation du webmestre, créateur et propriétaire de ce site, voir mentions légales

http://lalandelle.free.fr    http://tcd.bpc.free.fr   http://cvjcrouxel.free.fr   http://www.gitesclossaintjouin.com    http://staffie.tribu.griola.free.fr

 

 

   visiteurs depuis la création de ce site internet en mars 2010 - MERCI à TOUS !